Coordinations Nationales COMIFAC

Pour favoriser un meilleur ancrage de la COMIFAC avec les processus au niveau national, et permettre une appropriation des priorités du Plan de Convergence, des passerelles ont été établies à travers la mise en place des Coordinations Nationales. En effet, le Conseil ordinaire des Ministres de la COMIFAC réunis à Malabo en Guinée Equatoriale en septembre 2006, avait invité les pays membres à prévoir dans l’organigramme du Ministère en charge des forêts, un Coordonateur National de la COMIFAC (CNC), à désigner un Coordonateur National placé à un niveau hiérarchique lui permettant d’accéder facilement au Ministre, et à mettre à la disposition un budget pour son fonctionnement.

Missions de la Coordination Nationale

Les Coordonateurs Nationaux COMIFAC sont formellement désignés par les autorités en charge des forêts et/ou de l’environnement dans les différents pays membres de la COMIFAC. Dans le cadre de leur mandat et conformément aux résolutions du Conseil des Ministres de novembre 2006 à Mongomo en Guinée Equatoriale, les Coordinations Nationales COMIFAC ont pour missions de:

  • Conseiller les décideurs nationaux (Gouvernement, Parlement, autres grandes institutions étatiques) sur le processus COMIFAC ;
  • Coordonner la mise en œuvre du plan de convergence COMIFAC au niveau national et en assurer le suivi tant au niveau national que sous régional ;
  • Représenter le Secrétariat Exécutif aux niveaux national, sous-régional et international ;
  • Servir de relais entre le SE et les pays membres ;
  • Assurer l’interface pour la mise en œuvre du plan de convergence ;
  • Procéder à l’animation du réseau des Points Focaux des autres initiatives ;
  • Assurer le secrétariat des fora nationaux.  

A travers lesdites missions,  les Coordinations Nationales COMIFAC (CNC) servent de relais au Secrétariat Exécutif dans sa mission de suivi, de coordination de la mise en œuvre du plan de convergence, et pour assurer dans le cadre de leur mandat, l’animation sur le plan national des fora regroupant les acteurs concernés par la conservation et la gestion durable des écosystèmes forestiers.

Composition, mode de fonctionnement et source de financement de la CNC

Suite aux limites constatées dans la collaboration avec les Coordinations Nationales, le Secrétariat Exécutif a organisé en novembre 2011 à Douala au Cameroun, avec l’appui de ses partenaires (AFD/CIRAD, GIZ, JICA) un atelier de renforcement des capacités des Coordinations Nationales, au cours duquel un plan d’actions prioritaires a été élaboré et plusieurs recommandations formulées. Parmi ces dernières, on peut citer les suivantes:

  • Chaque pays membre de la COMIFAC doit se doter d’une structure de coordination COMIFAC au niveau national avec une équipe  d’au moins 3 personnes; Cette équipe peut être renforcée en tant que de besoin et en fonction des spécificités de chaque pays;
  • Le CNC et son équipe travaillent sur la base de la lettre de mission adopté par le Conseil des Ministres de la COMIFAC à Malabo en 2006;
  • La Coordination Nationale est installée au sein du ministère en charge des forêts et équipée pour être fonctionnelle et opérationnelle;
  • La CNC s’efforcera d’animer le pool COMIFAC constitué par l’ensemble des points focaux des différentes conventions et processus sous-régionaux présents dans chaque pays, de façon à favoriser les synergies d’action et plus d’échanges au niveau national et sous-régional;
  • Poursuivre le renforcement des capacités des CNC par la dotation des outils performants de travail et de communication (ordinateurs, messagerie, etc.) ainsi que la formation à leur utilisation;
  • La Coordination Nationale établit un plan de travail annuel qui est validé au niveau sous-régional par le Conseil des Ministres et pris en compte dans le budget annuel du ministère en charge des forêts. Le financement du PTA peut intégrer la contribution des partenaires;
  • La Coordination Nationale doit préparer le projet de PTA dans les délais permettant la prise en compte  de ce dernier dans la loi des finances nationale de l’exercice de l’année suivante ;
  • La constitution de l’équipe de la Coordination Nationale prend en compte le genre;
  • La Coordination Nationale rend compte périodiquement de ses activités auprès du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC par le biais de rapports et autres supports de communication techniques et administratifs.

Progrès accomplis dans l'accompagnement des CNC et perspectives

Depuis 2011, le Secrétariat Exécutif et les Coordinations Nationales COMIFAC se réunissent chaque année à travers des ateliers de concertation pour des échanges mutuels et pour renforcer l’ancrage autour de leurs missions communes relatives à la coordination et le suivi de la mise en œuvre du Plan de convergence pour la conservation et la gestion durable des écosystèmes forestiers. Ces rencontres sont devenues le cadre d’échanges et de réflexion pour renforcer la collaboration et permettre au Secrétariat Exécutif et aux CNC de mieux affronter les défis communs liés aux missions respectives relatives à coordination et le suivi-évaluation de la mise en œuvre du Plan de convergence sous-régional.

Outre les sessions de renforcement des capacités organisées sur des thématiques données, des points ont été abordés au cours de ces rencontres annuelles sur les réalisations effectuées par les CNC dans leurs pays respectifs et relatives à leur lettre de mission, sur les difficultés rencontrées ainsi que les défis à relever. Sur la base de ces échanges et des projections futures, des actions prioritaires à mener ont été planifiées et mises en oeuvre à travers des Plans de travail annuels des CNC, de même que celles sur le plaidoyer pour la  mobilisation des financements.

Le souci ici est de renforcer les capacités des CNC afin de leur permettre de jouer efficacement leur rôle dans la coordination et le suivi de la mise en œuvre du Plan de Convergence à l’échelle de chaque pays membre de la COMIFAC. Ces CNC, conformément à leur lettre de mission, sont en effet appelées à : (i) renforcer le rayonnement de la COMIFAC dans leurs pays respectifs ; (ii) assurer une appropriation soutenue du Plan de Convergence au niveau national et en assurer la coordination et le suivi ; (ii) mobiliser les acteurs et animer les plateformes ou réseaux des points focaux nationaux, et des autres acteurs impliqués dans la conservation et la gestion durable des écosystèmes forestiers.

C’est ce qui justifie les actions de renforcement des capacités et d’accompagnement des CNC menées depuis quelques années par le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC, avec l’appui de ses partenaires traditionnels (GIZ, JICA), pour leur permettre de mieux comprendre et d’assumer leurs responsabilités. En outre, l’étude menée en avril 2015 sur le « Bilan des actions de renforcement de capacités et d’accompagnement des Coordinations Nationales COMIFAC et les perspectives » vient confirmer les acquis déjà enregistrés.

Par ailleurs, suite à la validation en 2014 du Plan de convergence 2, l’un des chantiers prioritaires auxquels sont impliqués le Secrétariat Exécutif et les CNC porte sur son opérationnalisation et sa mise en œuvre tant au niveau national que sous-régional. C’est pour cette raison que le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC a initié en août 2015 avec l’appui de la GIZ, le processus de collecte de données de base des indicateurs de performance dudit Plan de convergence. Aussi, le Plan de convergence 2 pour garantir son appropriation, nécessite-il une stratégie de vulgarisation de ce document stratégique au niveau national et de bien circonscrire le rôle que seront amenés à jouer les CNC.

Enfin, s’agissant de l’opérationnalisation du système de suivi-évaluation de la COMIFAC, un manuel de suivi-évaluation a été élaboré depuis 2014 et une version provisoire dudit manuel est actuellement disponible. La réussite de la mise en œuvre du dispositif de suivi évaluation tel que décrit dans ce manuel interpelle les Coordinations Nationales COMIFAC, d’où la nécessité d’avoir une bonne compréhension du processus d’opérationnalisation du dispositif et son adaptation aux réalités nationales.
 

Fichier: