Cadre de mise en oeuvre

Le Plan de Convergence sous-régional donne des orientations stratégiques en faveur de la conservation et la gestion durable des écosystèmes forestiers d’Afrique centrale. Afin d’assurer la coordination de la mise en œuvre  de ces actions, la COMIFAC est dotée d’un organe d’exécution, le Secrétariat exécutif qui a pour mandat d'assurer la coordination de la mise en œuvre des activités de la COMIFAC et d'appliquer les décisions du Conseil des Ministres.
 
Dans le but d’assurer la mise en œuvre effective du Plan de Convergence 2 tant au niveau national que sous-régional, un certain nombre de parties prenantes ont été identifiées. Il s’agit particulièrement des Etats membres de la COMIFAC représentés par les administrations en charge des forêts et/ou de l’environnement, la COMIFAC, la CEEAC, les organisations de la société civile, les opérateurs du secteur privé, les organisations du Traité de la COMIFAC, les organisations sous-régionales, régionales et internationales, etc. avec l’appui des partenaires techniques et financiers. De même, des sources de financement du Plan de Convergence ont été indiquées.
 
Par ailleurs, pour favoriser un meilleur ancrage de la COMIFAC et permettre une appropriation des priorités du Plan de Convergence au niveau national, des passerelles ont été établies à travers la mise en place des Coordinations Nationales. En effet, le Conseil ordinaire des Ministres de la COMIFAC réunis à Malabo en Guinée Equatoriale en septembre 2006, avait invité les pays membres à prévoir dans l’organigramme du Ministère en charge des forêts, un Coordonateur National de la COMIFAC (CNC), à désigner un Coordonateur National placé à un niveau hiérarchique lui permettant d’accéder facilement au Ministre, et à mettre à la disposition un budget pour son fonctionnement.