CEFDHAC

Reconnue par les Chefs d’Etat dans le Traité institutant la COMIFAC de 2005, la Conférence sur les Ecosystèmes de Forêts denses et humides d’Afrique Centrale (CEFDHAC) est un processus multi-acteurs lancé en 1996 à Brazzaville au Congo pour promouvoir la conservation et l’utilisation durable des ressources forestières d’Afrique Centrale. Initialement  appelée  Processus  de  Brazzaville, la CEFDHAC est  née  de  la  volonté  des  membres  et  partenaires  de  l’UICN  en  Afrique  Centrale  de  créer  un  forum  de  discussion  et  de  concertation  sur  les  grandes questions qui interpellent tous les acteurs concernés par les forêts d’Afrique Centrale. Elle a été créée à l’initiative des Ministres en charge des forêts, de la société civile et du secteur privé du Bassin du Congo. La CEFDHAC regroupe de ce fait, à travers les fora d’échanges et de discussions, tous les acteurs impliqués dans la gestion durable des écosystèmes forestiers.

Au lendemain de sa réforme dont les textes ont été validés par le conseil des ministres de la COMIFAC tenu en avril 2008 à Bangui, les réseaux ont été redynamisés et les fora nationaux mis en place. Puis, le 7ème forum sous-régional a été organisé à Kigali au Rwanda du 13 au 16 Novembre 2012, avec pour  principal objectif, d’apprécier l’implication de la CEFDHAC réformée et sa contribution à la conservation et à l’utilisation durable des écosystèmes forestiers d’Afrique centrale, à travers la  participation multi-acteurs à la gestion intégrée des ressources naturelles, et de la remettre en selle pour ce qui est de continuer à jouer son rôle de think-thank et d’animateur du débat démocratique pour la gestion concertée des écosystèmes forestiers denses et humides d’Afrique Centrale. 

Vision et Mission

Vision

La vision de la CEFDHAC reconnue par l’article 18 du traité de la COMIFAC est:

"un forum dynamique d’échanges favorisant la concertation multi-acteurs en vue de l’adhésion des parties prenantes au processus de gestion durable des écosystèmes des forêts d’Afrique Centrale".

LA CEFDHAC est:

  • un  espace  de  dialogue  et  de  concertation,  à  travers  l’intégration  de  tous  les  groupes  d’acteurs intervenant dans la sous région
  • un espace d’échanges et de promotion d’expériences novatrices, ouvert à tous les intervenants du secteur forêt/environnement
  • un espace de proposition et d’orientation, dont l’ensemble des idées et réflexions concourent à la prise de décision, au niveau politique, sur les questions environnementales et forestières de la sous
  • région

Mission

La CEFDHAC a pour mission de : "sensibiliser et encourager les acteurs à conserver les écosystèmes forestiers de la sous région et à utiliser de façon durable et équitable les ressources qu’ils recèlent".

Membres et organes

Membres

La  CEFDHAC  en  tant  que  plate-forme  sous  régionale  regroupe  au  titre  de  chaque  Etat  membre  les représentants du gouvernement, du parlement, de l’administration publique, du secteur privé, du secteur associatif, des organisations non gouvernementales, et de toutes autres parties prenantes à la gestion des écosystèmes des Forêts Denses et Humides d’Afrique Centrale. A  l’exception  des  institutions  étatiques,  les  autres  parties  prenantes  citées  s’organisent  soit  en  réseaux nationaux, soit en réseaux internationaux, afin de rationaliser leur participation à la conférence.

Organes

Les principaux organes de la CEFDHAC sont:

  • le forum sous-régional
  • le comité de pilotage sous- régional
  • l’agence de facilitation sous-régionale
  • les fora nationaux.

Le  Comité  de  Pilotage  sous-Régional (CPR)  est  composé des présidents des fora des pays et des coordonnateurs des réseaux. Il est présidé par un bureau composé d’un président, d’un vice-président et d’un secrétaire qui assure entre autres la répresentation de la CEFDHAC dans les fora et les activités ayant un lien avec la gestion des ressources naturelles. Les fora actuellement membres sont  ceux du Burundi, du Cameroun, du Congo, de la Guinée équatoriale, du Gabon, du Tchad de la République Centrafricaine, de la République Démocratique
du Congo, du Rwanda et de Sao Tomé et Principe.

Les  réseaux  membres  sont  :  le  Réseau  des  Jeunes  pour les  Forêts  d’Afrique  Centrale  (REJEFAC),  le  Réseau  des Populations   Autochtones  et  Locales  d’Afrique centrale (REPALEAC),   le Réseau des Femmes Africaines pour le Développement Durable (REFADD), le Réseau des Parlementaires  pour  la  gestion  durable  des  écosystèmes forestiers d’Afrique centrale (REPAR), le Réseau des Institutions de  Formation  Forestières  et  Environnementales  d’Afrique Centrale(RIFFEAC),  le  Réseau  des  Radio  Communautaires en Afrique Centrale pour la bonne gouvernance et la gestion des  ressources  naturelles  (RERAC)  et  le  Secrétariat  pour l’Evaluation Environnementale en Afrique Centrale (SEEAC).

Forces

  • Un  espace  de  dialogue  démocratique,  qui  favorise la  libre  expression  et  le  débat  contradictoire  en  vue d’adopter des conclusions consensuelles
  • La   participation   de   tous   les   acteurs   (populations autochtones,  femmes,  jeunes,  société  civile,  secteur privé,  administration,  élus,  chercheurs,  communautés, etc.) dans les fora d’échanges et de discussions sur le secteur forêt/environnement
  • L’existence  de  textes  de  base    et  d’outils  stratégiques  
  • de fonctionnement
  • L’organisation  des  débats  et  des  fora  au  niveau  rural  
  • sur  les  thématiques  saillantes  pour  les  populations  
  • rivéraines
  • L’accompagnement  par  une  agence  de  facilitation  de  
  • renommée internationale
  • Le travail de synergie du bureau du CPR et l’agence de
  • facilitation pour un accompagnement dynamique de la
  • CEFDHAC
  • L’accompagnement  de  la  mise  en  oeuvre  du  Plan  de  
  • Convergence  de  la  COMIFAC  et  des  thématiques  
  • émergentes à travers l’axe 7 de ce plan.

Domaines d’intervention

  • le  rayonnement  de  la  CEFDHAC  sur  le  plan politique et institutionnel
  • le renforcement de l’accès et du contrôle des ressources financièresl’influence  des  politiques  en  matière  de gestion  durable  des  écosystèmes  forestièrs et  dans  le  domaine  de  l’amélioration  des conditions de vie des populations
  • le  renforcement  permanent  des  capacités  des membres
  • la  consolidation  et  redynamisation  des  fora nationaux et réseaux de la CEFDHAC, etc.

Quelques réalisations majeures

  • La tenue de plusieurs fora sous régionaux et des rencontres du comité de pilotage
  • L’élaboration de programmes de formation de référence et  l’organisation de séminaires de formation sur plusieurs thématiques
  • L’appui  aux  groupes  nationaux  de  contact  de  la  CEFDHAC  dans  la  mise  en  œuvre  de  microprojets
  • Le développement d’une forte synergie dans la mise en œuvre des actions avec différents partenaires techniques et financiers
  • Le   développement   dans   la   sous-région  d’initiatives  de  gestion  des  aires  protégées transfrontalières.


Quelques partenaires techniques et financiers

ACDI,  BAD,  GEF Banque Mondiale, CARPE, CEEAC, COMIFAC,  GIZ, PACEBCO,  PFBC, UICN, etc.

Télécharger:


CONTACTS

Conférence  sur  les  Ecosystèmes  des  Forêts  Denses  et  Humides d’Afrique Centrale (CEFDHAC)
Bureau du Comité de pilotage sous-Régional
E-mail: CEFDHAC-CPR@yahoo.fr
BP 34425, Yaoundé.
Agence  de  Facilitation  Conférence  sur  les  Ecosystèmes  des  Forêts Denses et Humides d’Afrique Centrale (CEFDHAC)
UICN - PROGRAMME CAMEROUN
BP : 5506 Yaoundé - Bastos
Tél : (237) 22 21 64 96
Fax : (237) 22 21 64 97
E-mail: cameroun@iucn.org
Site web: http://www.iucn.org/fr/propos/union/secretariat/bureaux/paco/cameroun/cameroun_projects/?13635/PROJET-CPR-UICN-CEACCOMIFACPACEBCo