Composante 2 du PREREDD+ : Renforcement des capacités techniques de mesure et de suivi des stocks de carbone dans les forêts du bassin du Congo

La composante 2 vise à renforcer les capacités techniques afin d’aider les pays du bassin du Congo dans le processus à plus long terme de mise en place de systèmes de mesure et de suivi des stocks de carbone forestier conformes aux principes de transparence, comparabilité, exhaustivité et précision souhaités par le GIEC.

Plus précisément, La Composante 2 du projet couvre donc l’élaboration d’équations allométriques spécifiques pour les groupes d’espèces d’arbre représentatives des différents types de forêts du bassin du Congo, tandis que d’autres aspects du système MNV seront soutenus par d’autres partenaires dans le cadre d’accords de financement séparés (le FFBC géré par la BAD et l’AFD)1. La définition d’équations allométriques spécifiques pour les groupes d’espèces d’arbres représentatives des zones écologiques et des types de végétations clés viendra compléter l’inventaire forestier réalisé par la FAO. Ensemble, les données permettront une déclaration précise de l’évolution des stocks de carbone forestier à un futur système d’incitations financières basé sur les résultats destiné à la REDD+. Compte tenu du caractère pointu de l’activité, la composante adoptera une approche inclusive et exhaustive pour promouvoir le partenariat scientifique et la coordination. La Composante 2 s’articule autour de deux sous-composantes :


Sous-composante 2.a : Établissement d’un partenariat scientifique pour le MNV dans les pays du bassin du Congo.

Le but est d’améliorer la collaboration et de promouvoir les synergies entre les nombreuses initiatives en cours (ou prévues) dans le bassin du Congo qui abordent les aspects méthodologiques et techniques de la mesure et du suivi du carbone forestier. À cet effet, le projet établira un partenariat scientifique impliquant la communauté scientifique nationale et internationale, sous la coordination technique de l’Observatoire des forêts d’Afrique centrale (OFAC).


Sous-composante 2.b : Définition des équations allométriques pour les principaux types de forêts du bassin du Congo.

Le but est de pallier l’absence d’équations allométriques spécifiques à l’écosystème forestier du bassin du Congo et de relever les défis qui se posent aux pays du bassin du Congo en termes de fiabilité et de disponibilité de données exactes sur les estimations de carbone forestier. Cette sous-composante adoptera une approche progressive qui sera régulièrement examinée par la communauté scientifique (à savoir, un partenariat scientifique à établir dans le cadre de la Sous-composante 2.a).



 Pour plus de détails voir le site de la plateforme scientifique du PREREDD : http://preredd.comifac.org/carbone/index.php