Données géographiques - CONGO

 Drapeau

La République Centrafricaine (RCA) est un pays continental, sans littoral, située entre 2°38’ et 10°20’ latitude Nord et 15° et 30° longitude Est. Du point de vue de son potentiel forestier, la RCA dispose d’environ 5,4 millions d’ha de forêts denses humides réparties en deux (2) blocs: le massif du sud-ouest (3,8 millions d’ha) qui concentre l’essentiel de l’activité forestière et le massif de Bangassou (1,6 millions d’ha), plus éloigné. Le secteur forestier de la RCA est le plus performant du pays et joue un rôle important de levier pour l’économie nationale.

Aujourd’hui, la RCA est fortement engagée dans le processus de mise en œuvre du Plan de convergence de la COMIFAC. En effet, la politique sectorielle de la RCA est axée sur le développement durable. Le secteur forestier a été assaini en 2003. Le code forestier du pays, adopté en 1990, a été suivi par un décret fixant les modalités d’octroi des permis d’exploitation et d’aménagement.

Le décret n°091/018 du 2 février 1991 portant création du dispositif d’attribution des concessions (octroi des licences) a été révisé en 2004. Les sociétés forestières ont désormais pour obligation de justifier la création d’unités de production et de transformation. Le pays a également adopté un plan national d’action environnemental et un code de protection de la faune sauvage (1984).

L’aménagement forestier demeure une prérogative de l’Etat. Dans les dernières années, 2003-2004, le gouvernement s’est engagé à établir des pratiques de bonne gouvernance et a clarifié l’octroi des permis d’exploitation, poussant ainsi les opérateurs forestiers vers l’aménagement. Un Projet d’Appui à la Réalisation des Plans d’Aménagement Forestier (PARPAF) a été mis en place depuis 2000 avec pour objectif de renforcer et étendre la dynamique d’aménagement forestier durable à l’ensemble de l’exploitation forestière dans le bloc forestier du sud-ouest, en maintenant la continuité des actions d’appui au secteur. La RCA est l’un des pays de la COMIFAC à posséder des normes nationales d’aménagement. En terme de conservation de la biodiversité en zone forestière, notamment sur les Aires Protégées de Dzanga Sangha (APDS) intégrées au TNS, le  gouvernement, accompagné par le WWF et la GTZ depuis 15 ans, a su protéger et créer des sites de vision exceptionnels pour les éléphants et les gorilles qui en font la première destination touristique du pays et du TNS. D’autres grandes avancées ont également eu lieu depuis l’adoption du plan triennal, plus spécialement avec:

1.    La promulgation de la Loi cadre sur l’environnement en 2007;

2.    La ratification d’un grand nombre de traités par la RCA en 2007 et 2008: TNS, KYOTO, COMIFAC... ;

3.    L’intégration dans la Loi de finances 2008 des dispositions relatives au mécanisme de financement autonome de la COMIFAC.

Avec cette dernière mesure, la RCA se positionne en précurseur de la dynamique régionale de gestion et de conservation des forêts.