Données géographiques - TCHAD

 Drapeau

Le Tchad est situé en plein cœur de l’Afrique. Il est de ce fait sans littoral. Il a une superficie de 1 284 000 km2 s’étalant du Nord au Sud sur 1700 km et de l’Est à l’Ouest sur 1000 km. Il est le vingtième pays au monde de par sa superficie et cinquième plus grand d’Afrique après le Soudan, l’Algérie, le Zaïre et la Libye;

■ Eau

Le Lac Tchad constitue le principal réservoir en eau de surface. Son volume d’eau est de 30 à 40 milliards de m3 en moyenne. Il est alimenté à 80% par le fleuve Chari et son affluent le Logone, qui y déverse quelque 40 à 50 milliards de m3 d’eau par an. En ce qui concerne l’hydraulique villageoise, on compte plus de 20 000 hectares de terres irriguées répartis pour moitié environ entre les périmètres de grande et de petite surface.

■ Climat

La pluviométrie est relativement faible dans la majeure partie du pays. Elle est encore particulièrement instable d’une année à l’autre comme dans les autres pays du Sahel.

Le Tchad est divisé en trois zones climatiques:

-La zone désertique commence au Nord de l’isohyète 350 mm. La saison des pluies diminue progressivement jusqu’à s’arrêter;

-La zone sahélienne: la saison des pluies s’étale entre le début juin et septembre, elle reçoit entre 300 et 600 mm de pluies par an ;

-La zone tropicale où la pluviométrie est supérieure à 950 mm; la saison sèche va de novembre à mai.

■ Végétation

Il y’a quatre zones de végétation au Tchad:

-Au Sud, la zone soudanienne est couverte de forêts qui s’estompent à proximité des villages du fait des défrichements, des feux de brousse et de l’utilisation abusive du bois de chauffe;

-Au Centre, la zone sahélienne est celle de la savane boisée et herbacée;

-Au Nord, la zone désertique passe de la savane à la steppe. Les arbres sont pour la plupart des épineux rabougris qui disparaissent au fur et à mesure que l’on remonte au Nord où la seule végétation est celle des palmeraies.

Les deux tiers du territoire sont soit désertiques, soit semi-désertiques. Le pays compte tout de même 594 milliers d’hectares de forêts classées, ainsi que plusieurs milliers d’hectares de périmètres de reboisement sans compter les 414 milliers d’hectares de parcs nationaux.

■ Faune

Le pays compte un nombre important et une grande variété d’espèces animales sauvages. Bien que l’on connaisse assez bien les espèces qui vivent sur le territoire, il s’avère très difficile d’évaluer leurs populations. Elles ont relativement peu souffert de la sécheresse; mais par contre, elles ont été très affectées par le braconnage si bien que certaines espèces comme le rhinocéros ont pratiquement disparu.

Le pays a six réserves de faune qui constituent avec leurs 11,1 millions d’hectares, soit 9 % du territoire, un véritable gage de conservation pour autant que l’Etat arrive à remplir sa mission protectrice.