Gestion durable de la biodiversité et adaptation aux changements climatiques

Dotée d’une enveloppe budgétaire de 17,88 millions d’UC, la composante 2 comprend deux (02) volets : (1) Renforcement et promotion de la conservation de la biodiversité, et (2) Adaptation aux changements climatiques. L’exécution du volet 1 est assez satisfaisante, malgré les retards qu’accusent certains partenaires d’exécution, notamment dans les paysages en RDC et au Rwanda. La mise en œuvre de la convention CEEAC-RAPAC a placé les institutions nationales en charge de la gestion des aires protégées au centre du processus de contractualisation.

Certains partenaires ont achevé leurs prestations, notamment l’élaboration des plans de développement local, la négociation des conventions locales de gestion avec les populations autour des aires protégées concernées par le programme et la formation des écogardes en lutte anti-braconnage et suivi écologique. En ce qui concerne le volet 2, l’exécution se déroule normalement. En effet, les cinq projets pilotes d’adaptation en synergie avec l’atténuation ont été développés par les communautés locales, avec l’assistance technique du CIFOR ; les conventions de financement y relatives ont été signées en janvier-février 2013 et la mise en œuvre n’attend plus que le décaissement du fonds de roulement.