La COMIFAC procède au lancement des comités d'experts du Groupe de Travail Gouvernance Forestière

La ville de Douala (Cameroun ) a abrité   du 29 au 30 juillet 2014, les travaux de l’atelier de la session inaugurale des comités d’experts du Groupe de Travail Gouvernance Forestière d’Afrique centrale (GTGF). Organisé par la Commission des Forêts d’Afrique Centrale, avec l’appui  financier de la CEEAC à travers le programme ECOFAC V, ses partenaires GIZ (coopération allemande), JICA, et Banque Mondiale à travers le projet MSP, cet atelier a eu pour objectif  de lancer le fonctionnement des comités d’experts du GTGF et d’assurer l’appropriation des missions de ces comités par ses membres. Ont pris part à ces assises, les membres et leaders des différents Comités d’Experts du GTGF, le Facilitateur Principal et  deux cadres  de la COMIFAC.

La cérémonie d’ouverture  des  travaux  a été marquée par deux allocutions prononcées par Monsieur KARL RAWERT, Premier Conseiller, Chef de Section développement Rural et Environnement de l’Union Européenne, et Monsieur Martin TADOUM, Secrétaire Exécutif Adjoint de la Commission des Forêts de d'Afrique Centrale   représentant le Secrétaire Exécutif empêché.  
 
Deux jours durant, les travaux ont été conduits par Martin TADOUM,  avec la facilitation de Monsieur Jean Claude NDO, facilitateur principal du groupe de travail gouvernance forestière. Les participants  ont procédé par des  exposés en plénière, les travaux en groupe, puis leur restitution en plénière.   L’approche adoptée pendant ces travaux à été  celle  d’une méthodologie participative et inclusive. 
 
Plusieurs points ont été brièvement exposés par : PEGUY TONGA du Secrétariat Exécutif de la  COMIFAC, sur  l’organisation, le fonctionnement, le rôle des acteurs institutionnels clés et la feuille de route du GTGF ; Romain CALAQUE et  Marius TALLA de Wild Life Conservation Society sur  durabilité de la foresterie en Afrique Centrale grâce à la lutte contre la corruption ; Lucain NYASSI de Transparency International-Cameroon s’est quant à lui appesanti sur la méthodologie d’élaboration de la cartographie des risques de corruption dans le secteur forestier ;  Patrice BIGOMBE LOGO sur les résultats préliminaires de l’étude sur le bilan des APV FLEGT en Afrique Centrale ;  Raphael TSANGA du CIFOR sur   les  études d’impacts sociaux de la certification du FSC et sur le secteur artisanal du bois en RDC. 
 
En rapport avec l’approche méthodologique, une phase d’échanges a nourrit les débats  qui ont permis entre autres  d’améliorer la compréhension du fonctionnement du GTGF et des acteurs institutionnels clés, de mettre en exergue l’importance de la lutte contre la corruption dans le secteur forestier, de relever les acquis, les succès et goulots d’étranglement, de souligner la nécessité d’intégrer le marché artisanal du bois dans le secteur formel en Afrique centrale et de  noter l’importance des impacts sociaux de la certification forestière. Aussi les participants ont examiné  les cinq domaines prioritaires inscrits dans la feuille de route du GTGF. Il s’agit notamment des politiques et législations, de la légalité et certification forestière, de la transparence et la lutte contre la corruption dans le secteur forestier, du  secteur Artisanal et informel du bois et la gestion décentralisée des Forêts. L’ensemble des résultats de ces travaux en comité ont été restitué en plénière pour les besoins de partage et de bonne pratique d’harmonisation.
 
A la fin des travaux, les participants ont formulé  des recommandations liées aux mesures appropriées pour mobiliser les partenaires, à la facilitation du GTGF, à l’évaluation du mandat des experts, et à l’enrichissement des feuilles de route du GTGF et des comités d’expert. Les travaux de ces assises ont été clôturés par  le Représentant du Ministère des Forêts et de la Faune de la République du Cameroun. Celui-ci  a saisi l’occasion pour réitérer l’importance de la Gouvernance forestière pour le Cameroun et les Etats membres de la COMIFAC.  
 
Il faut rappeler que le Groupe de travail Gouvernance Forestière est une plate-forme initiée et conçue par le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC, comme une force de propositions des options et des mesures pour l’amélioration des cadres de gouvernances forestières des pays de l’espace COMIFAC. Son but est d’améliorer la visibilité et la capitalisation des efforts des Etats membres de la COMIFAC, en faveur de la bonne gouvernance.

Image: 

Projet: 

Pays: 

Thèmes: 

Focus mensuel: 

0

Communiqués de Presse: