La Commission des Forêts d’Afrique Centrale planifie ses activités de l’année 2016

« Malgré nos difficultés au niveau du fonctionnement de la COMIFAC et la non tenue des engagements pris lors de l’atelier de planification de NKOLANDOM ( Sud du Cameroun) par certains partenaires, les activités de la COMIFAC au cours de l’année 2015 se sont assez bien déroulées ; et l’une des activités importantes a été la participation et l’accompagnement des pays membres de la COMIFAC tant au Congrès Forestier de Durban qu’à la COP 21 à la Convention Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques à un niveau plus élevé ». Tels sont les propos tenus par le Secrétaire Exécutif de la COMIFAC dans son mot introductif lors de l’atelier de planification des activités 2016 du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC.

Il est de coutume pour le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC de tenir en début de chaque année la réunion de planification de ses activités  annuelles. C’est dans ce contexte qu’il a organisé du 20 au 22 janvier 2016, à Kribi (Cameroun),   l’atelier de planification opérationnelle des activités de l’année 2016.

Cet atelier qui a réuni l’ensemble des partenaires du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC et autres parties prenantes qui contribuent à la mise en œuvre du Plan de Convergence visait un seul objectif, celui de planifier les activités du Secrétariat Exécutif  de la COMIFAC pour 2016.  Outre le personnel de la COMIFAC, plusieurs partenaires ont pris part à cette rencontre : GIZ, Projet d’appui JICA à la COMIFAC, Projet PFNL/ FAO, PPECF, IUCN, TRAFFIC, Projet REDD+/BM/GEF, PACEBCo/CEEAC/BAD, Projet CEOFAC, CEFDHAC…

Le ton a été donné par le Secrétaire Exécutif de la COMIFAC dès le début de l’atelier de planification qui n’a pas manqué de rappeler la nécessité d’être réaliste lors de la planification en ne considérant que les activités dont les financements sont garantis. Il a souligné à ce titre : « Comme je l’ai très souvent dit lors des précédentes réunions de planification, qu’il est bon d’avoir une quantité très raisonnable d’activités avec des financements disponibles et sûrs, que d’avoir une liste longue qui pourra à nouveau nous faire tomber dans les erreurs du passé ». La leçon a été bien assimilée au point où le Plan de travail  de cette année apparait plus réaliste que celui de l’année dernière dont les résultats ont été réalisés à 65%, taux inférieur à celui de 2014 qui était de 71%.

L’exercice de planification auquel sont accoutumés les participants, ont permis durant les deux jours de connaître les différents appuis apportés par chacun des partenaires  dans la mise en œuvre des activités et les résultats du Plan de Travail Annuel (PTA) 2015,ainsi que les priorités de 2016 de la COMIFAC. Cet exercice a abouti au recensement des contributions des partenaires et parties prenantes du PTA 2016, à la revue des résultats attendus et des indicateurs à travers la matrice de planification et enfin à la formulation des actions à mener en 2016 et les estimations budgétaires.

Pour l’année 2016, les priorités de la COMIFAC se focalisent entre autres sur la finalisation et l’opérationnalisation du système de suivi évaluation du Plan de Convergence, à la validation et la mise en œuvre du Plan de communication 2016, à la vulgarisation du Plan de Convergence, à l’organisation des réunions des groupes de travail thématiques, au renforcement des capacités des Coordinations nationales COMIFAC, à la participation aux rencontres internationales et sous régionales dont le Congrès Mondial de la Nature, la 22ème COP de la CCNUCC et la 13ème COP de la CDB, à l’organisation des réunions statutaires dont la 9ème Session ordinaire du Conseil des Ministres et la session extraordinaire des Ministres sur le décryptage des résultats de la COP-21 de la CCNUCC de Paris, et aux missions de plaidoyer et lobbying pour la mobilisation des ressources financières auprès des pays membres pour le fonctionnement de la COMIFAC.

La clôture de l’atelier a été sanctionnée par le mot de remerciement adressé aux différents partenaires présents pour leur marque de confiance à la COMIFAC. « Le travail a été difficile, mais les échanges ont été fructueux. C’est une étape qui a été franchie, mais l’étape qui nous attend, c’est celle de la pratique pour permettre aux uns et aux autres de mener à bien les activités prévues dans le PTA. Nous souhaitons que l’on fasse mieux et au-delà de ce qui est prévu.» s’est exprimé le Secrétaire Exécutif de la COMIFAC.

Comme prévu dans l’agenda, une visite au Parc national de CAMPO MA’ AM  a été organisée le troisième jour. Cette visite très intéressante a permis aux participants de visiter les richesses naturelles et les sites écotouristiques de ce parc.

Image: 

Focus mensuel: 

0

Communiqués de Presse: