Présentation du Projet TRIDOM

Description du projet

Le FEM apporte depuis 2008 un financement de 10 millions USD pour la mise en œuvre du projet TRIDOM (Trinationale Dja-Odzala-Minkébé) intitulé « Conservation de la biodiversité transfrontalière dans l’interzone de Dja-Odzala-Minkébé au Cameroun, Congo et Gabon ».  Ce projet d’une durée de sept ans est mis en œuvre par le Programme des Nations Unie pour le Développement (PNUD) et exécuté par « United Nations Office for Project Services » (UNOPS).

L’objectif de développement à long terme (but) du projet est la conservation de la biodiversité d’importance mondiale que renferme le Bassin du Congo en intégrant les objectifs de conservation dans les plans de développement durable nationaux et régionaux de la TRIDOM.

Pour contribuer à la réalisation de cet objectif à long terme, l’objectif spécifique, ou objectif du projet, est de préserver les fonctions et la connectivité écologiques de la TRIDOM et d’assurer la conservation à long terme de son système d’aires protégées à travers un aménagement intégré, durable et participatif dans l’interzone entre les aires protégées.

A travers cet objectif spécifique, le projet favorise une matrice des types d’occupation des terres qui, une fois intégrée dans toute la zone, permettra de conserver la biodiversité d’importance mondiale grâce à une exploitation durable et de la préserver en gelant des terres à l’intérieur de la forêt de production.

Le projet aide les trois gouvernements à concevoir et à mettre en œuvre un plan cohérent d’affectation des terres désignant les aires protégées, les zones forestières permanentes et d’aménagement rural, à renforcer les capacités de contrôle de l’exploitation des ressources, à surveiller les tendances dans la biodiversité et l’écosystème, au moyen d’un système efficace d’application de la loi, de schémas de gestion collaborative avec le secteur privé et les communautés, notamment et surtout les populations autochtones, et à mettre en place un système de contrôle efficace et économique.

Les activités entreprises vont collectivement faire la démonstration de méthodes et de moyens d’un bon rapport coût-efficacité et transposables ailleurs qui sont destinés à promouvoir une participation élargie des communautés, du secteur privé et d’autres acteurs clés de l’aire protégée, et à concilier, d’une part, l’aménagement des aires protégées et, d’autre part, les objectifs d’exploitation et les systèmes de production durables ; ce qui permettra à terme d’améliorer considérablement les perspectives de durabilité des systèmes d’aires protégées au plan régional.

Les résultats attendus du projet sont les suivants :

Résultat 1 : Conception, l’adoption et l’opérationnalisation des structures d’affectation des terres et de gouvernance du complexe transfrontalier en vue de la conservation de la biodiversité et de l’exploitation durable des ressources naturelles.

Résultat 2 : Renforcement au sein de la TRIDOM des capacités de surveillance de l’évolution de la biodiversité, de l’exploitation des ressources et des fonctions écologiques ainsi que la réduction au minimum des pressions sur les ressources naturelles.

Résultat 3 : Les retombées de la gestion communautaire des ressources naturelles auront contribué à la réduction de la pauvreté.

Résultat 4 : Un financement durable aura été mobilisé aux fins de conservation et d’aménagement durable dans la TRIDOM.

Etat d’avancement du projet en fin 2013

  • La signature du protocole d’accord de Lutte anti-braconnage (LAB) par les ministres en charge des aires protégées des trois pays concernés (Cameroun, Congo et Gabon)  ;
  • La mise en œuvre des activités relatives au plan d’action Lutte Anti-braconnage (LAB) 2013 du TRIDOM ; Dans le cadre de ce plan d’actions, les actions suivantes ont été menées :
    • Une campagne de sensibilisation des autorités locales sur LAB entre le Cameroun, le Congo et le Gabon effectuée du 12 au 24 mai 2013 respectivement à Djoum (Cameroun), Souanké (Congo) et Bitam (Gabon) ; Cette campagne de sensibilisation a débouchée sur la constitution des brigades binationales LAB en vue de mener une série de patrouilles mixtes LAB entre les trois pays, suivi par des missions de suivi des clairières stratégiques situées dans des corridors écologiques au sein du noyau central de l’espace TRIDOM ;
    • Des missions de sensibilisation et de résolutions de la problématique sur le braconnage transfrontalier sur les Rivières Ivindo – Djoua et Route Avima dans les segments Congo, Gabon et Cameroun du 24 septembre au 9 octobre 2013 ;
  • La poursuite de l’intégration des données dans le site web du TRIDOM en cours de développement ;
  • L’élaboration  d’une matrice de suivi et d’évaluation pour la mesure des impacts générés par le projet.

Pour plus d'informations>>

Fichier: