Processus de révision

Etant donné que le cadre de référence de la COMIFAC est le Plan de convergence, il est important que toutes les initiatives pilotées par la COMIFAC, notamment celles liées au changement climatique et au processus REDD+ particulièrement,  s’insèrent dans ledit Plan.  Or, il a été relevé que le Plan de Convergence adopté en février 2005 n’intègre pas de façon explicite ces questions. A cet effet, les Ministres réunis à Libreville en mai 2009 au cours d’une concertation sur l’impact de la crise économique sur la filière bois ont pris acte de la nécessité de réviser le Plan de convergence afin de l’adapter aux thématiques nouvelles.
 
Réuni à Brazzaville au Congo en avril 2010, le Conseil des Ministres de la COMIFAC a au cours de la session extraordinaire consacrée au bilan post Copenhague  réaffirmé sa volonté d’actualiser le Plan de convergence afin d’y intégrer les thématiques prioritaires émergentes. Le Conseil a à cet effet instruit le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC de mobiliser l’expertise et les appuis financiers nécessaires pour conduire à terme la révision dudit Plan de convergence.  
 
Suite à cette instruction, le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC a initié, dès le quatrième trimestre 2010 le processus de révision du Plan de convergence qui est entrain d’arriver à son terme. Ce processus qui s’est déroulé suivant une approche participative, inclusive, itérative  a associé à chaque étape de sa démarche, l’ensemble des acteurs aussi bien du niveau national que sous-régional. Un collectif de douze consultants à savoir un consultant international, un consultant sous régional et dix consultants nationaux ont été à cet effet recrutés. Sous la supervision du Secrétariat Exécutif appuyé par un comité ad hoc, des consultations sous régionales et nationales ont abouti à la suite des enquêtes et des ateliers nationaux de révision du Plan de convergence tenus dans les dix pays de l’espace COMIFAC, à des propositions concrètes de thématiques émergeantes et d’amélioration sur le fond et la forme du Plan de convergence. Les conclusions de ces consultations, qui ont clairement mis en exergue les priorités des pays ont ensuite permis l’élaboration de la chaîne de résultats du Plan de convergence révisé et du draft 0 du Plan de convergence révisé. Ce draft a fait l’objet d’une revue par les membres du Comité ad hoc de supervision et par la suite un nouveau draft a été établi et échangé avec toutes les parties prenantes nationales et sous régionales. Les contributions des uns et des autres ont permis de formuler un draft 2 du Plan de Convergence révisé qui a été validé au cours d’un Forum sous-régional organisé à Brazzaville du 16 au 17 juin 2014.
 
Le Plan de convergence s’articule autour des principaux chapitres suivants
 
Introduction
1. Valeurs
2. Hypothèses
3. Cadre stratégique
3.1 Vision
3.2 But
3.3 Axes d’intervention et objectifs stratégiques
3.4 Axes transversaux
4. Cadre de mise en œuvre
4.1 Rôle et responsabilité des parties prenantes pour la mise en œuvre du Plan de convergence
4.2 Moyens de mise en œuvre (Ressources humaines, financières et logistiques)
5. Mécanisme de suivi-évaluation
5.1 Rôles des parties prenantes au système de suivi-évaluation
5.1 Fonctionnement du dispositif du système de suivi-évaluation
 
Il est important de signaler que le financement de ce processus a été assuré par les contributions des partenaires suivants : la Banque Africaine de Développement (BAD) à travers le Programme d’Appui à la Conservation des Ecosystèmes du Bassin du Congo (PACEBCo), la Coopération technique Allemande (GIZ), l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) à travers le Fonds pour les Forêts du Bassin du Congo (FFBC), le Fonds Mondial pour la Nature (WWF) et la Banque Mondiale à travers le projet MSP.