Projet de mise en œuvre du processus d’Accès et de Partage des Avantages - APA dans les pays membres de la COMIFAC

Contexte 

Les forêts du bassin du Congo s’étalent sur environ 200 millions d’hectares et constituent le deuxième plus grand massif forestier tropical après la forêt amazonienne. Outre leur importance pour la régulation du climat grâce à leur capacité d’absorption du dioxyde de carbone, elles regorgent d’une diversité biologique exceptionnelle : environ 10.000 espèces de plantes dont 3 000 endémiques,  1 000 espèces d’oiseaux, 900 espèces de papillons, 280 espèces de reptiles et 400 espèces de mammifères, y compris des espèces animales rares ou menacées dont les grands singes. Plus de 185 millions de personnes dépendent de manière directe ou indirecte de cette diversité biologique et ses services écosystémiques. L’utilisation des substances actives de plusieurs plantes végétales et animales du bassin du Congo à des fins médicinales est ancrée dans la tradition et celles-ci offrent une base génétique importante pour la recherche et le développement des produits notamment dans les industries biotechniques, pharmaceutiques, cosmétiques, agroalimentaires et dans l’agriculture.

Conscients de ce potentiel extraordinaire, tous les pays de l’espace COMIFAC ont signé la Convention sur la Diversité Biologique (CDB). La mise en œuvre du Protocole de Nagoya sur l’Accès aux ressources génétiques et le Partage juste et équitable des Avantages issus de leur utilisation – APA – adopté en 2010 représente pour les pays de la COMIFAC une opportunité de promouvoir les objectifs à long terme de conservation de la diversité biologique, d’utilisation durable, de bien être socio-économique des populations grâce à des mesures d’incitations économiques et le transfert approprié de technologies modernes.

La Coopération Allemande à travers la GIZ appuie le Secrétariat  Exécutif de la COMIFAC dans son mandat politique de promouvoir et améliorer les conditions nécessaires favorables à l’élaboration et la mise en œuvre exemplaire des réglementations en matière d’APA dans les pays membres de la COMIFAC.

Objectif
Les pays  membres de la COMIFAC élaborent et mettent en œuvre les cadres juridiques nationaux harmonisés en matière d’APA.

A travers
une étroite collaboration avec toutes les parties prenantes aux niveaux local, national,  sous régional et international dans les axes d’intervention suivants :

Renforcement/développement des capacités et conscientisation ;

  • Développement des procédures administratives et promotion de la ratification du Protocole de Nagoya ;
  • Développement des cadres juridiques ;
  • Développement des mécanismes de participation ;
  • Promotion et valorisation des ressources génétiques et des savoirs traditionnels.
 
DÉNOMINATIONMise en œuvre du processus d’Accès et Partage des Avantages (APA) dans les pays COMIFAC
MANDATAIREMinistère  Fédéral de la Coopération économique et du Développement (BMZ)
PAYS D'INTERVENTIONBurundi, Cameroun, République du Congo, République Démocratique du Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, Rwanda, Sao Tome et Principe, Tchad, République Centrafricaine
PARTENAIRE POLITIQUECommission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC)
DURÉE TOTALE2014 à 2018
Contact : Dr. Paul SCHOLTE, Coordonnateur
               Tél : + 237 222 20 23 73
               Fax : + 237 222 21 50 48
               Email : paul.scholte@giz.de
               Nouvelle route Bastos
               B.P. 7814 Yaoundé-Cameroun