À propos

États membres

Plan de convergence

Projets

Documents

Actualités

10ème session ordinaire du CM

Commission des Forêts d’Afrique Centrale
Une dimension régionale pour la conservation, la gestion durable et concertée des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale

Burundi    cameroun   Congo   Gabon   Guinée Equatoriale   Centraenique   Congo démocratique   Rwanda   Sao Tomé et Principe   Tchad

Cherchez notre site

Yaoundé, Cameroun, 24-25 février 2020- Le lancement officiel de ce projet a été effectué au cours d’un atelier présidé par le Secrétaire Général du Ministère des Forêts et de la Faune Joseph Nyongwen, en présence du représentant du Centre International des Forêts (CIFOR), du Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM) et de l’Agence Française pour le Développement (AFD).

 

Au Cameroun et en RDC, le CIFOR met en œuvre le projet "PROmouvoir et Formaliser l’Exploitation Artisanale du bois en Afrique centrale par une approche multi-scalaire: gestion territoriale de la ressource, gouvernance de la filière, promotion des demandes de sciages légaux" (PROFEAAC ). L'objectif général est de réduire la dégradation des forêts en améliorant la réglementation et la formalisation de l'exploitation forestière artisanale. Les projets ont deux sites pilotes au Cameroun et en RDC. Les sites du projet sont des entités juridictionnelles, où CIFOR assistera le conseil local dans la planification, y compris les activités liées à la gestion et à la restauration des forêts.

Dans son mot de circonstance, M. Nyongwen a relevé que « le PROFEAAC vient en appui à d’autres projets en cours visant à fournir le marché interne en bois local. A la seule différence qu’en plus d’intensifier la commercialisation, il s’attèlera à la formaliser et à la rationnaliser de manière à faire profiter durablement, le commerce du bois au Cameroun »

Pour Guillaume Lescuyer, le coordonnateur du projet, « le Profeaac devra œuvrer à approvisionner le marché intérieur avec du bois produit et transformé localement. Nous irons non seulement sensibiliser les sources d’approvisionnement dans les communes de Mindourou, à l’Est, et de Dzeng, dans le Centre, mais aussi les marchés de consommation dans les grandes villes »

A l’issue de l’atelier le Comité Scientifique et Technique, le Comité de Pilotage ont été confirmés. Les mandats, le cadre logique et les Indicateurs du projet validés.

La COMIFAC a été désignée membre du Comité Scientifique et Technique du projet.

L’atelier a regroupé une vingtaine de participants représentant les administrations et les institutions des forêts à l’instar du Ministère des Forêts et de la Faune (MINFOF), du Centre International pour la Recherche Forestière (CIFOR), de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC), des communes rurales de Dzeng et Mindourou, de l’Université de Dschang, de l’Université de Kisangani, des organisations de la société civile comme le Fonds de Développement Rural (FODER), l’ Action for Sustainable Development (ASD), la Fédération Camerounaise des Producteurs de Bois (FECAPROBOIS), le COVINOF et le FIGORFOC.

A propos du projet

Objectif général du projet :

Réduire la dégradation des forêts du domaine rural en Afrique centrale en formalisant et en rationalisant l’exploitation artisanale du bois.

Objectifs spécifiques :

  • Une meilleure connaissance de l’impact de l’exploitation artisanale sur le couvert forestier en particulier dans le domaine rural et non permanent ;
  • Une formalisation de la filière de production artisanale du bois, qui permette également d’accroître la contribution de cette activité au developpement durable des territoires ruraux ;
  • Un appui pour assurer la régéneration de la ressource dans le domaine non permanent.

Zones d’intervention

Cameroun : Dzeng et Mindourou

République Démocratique du Congo : Région provinciale de la Tsopo

Durée du projet : 4 ans (2020- 2023)

Budget : 5 000 000 EUROS ( 3milliards FCFA)

Structuration du projet : le projet comprend 6 composantes :

Composante 0 : Coordonner, capitaliser, communiquer

Composante 1 : Evaluation et suivi de la dégradation forestière

Composante 2 : Elaboration de mesures locales de regeneration et de reboisement

Composante 3 : Soutenir l’exploitation artisanale formelle dans les sites pilotes

Composante 4 : Assurer la bonne gouvernance de l’exploitation artisanaledans les sites pilotes

Composante 5 : Promouvoir les demandes de sciages légaux

Partenaires financiers :

  • FFEM
  • AFD
  • GIZ
  • CIFOR

Partenaires impliqués

CAMEROUN

MINFOF (Partenaire Institutionnel)

Maitres d’œuvre délégués

  • CIRAD
  • IRD
  • Ancova

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

Coordination : Provinciale Tsopo (Partenaire institutionnel)

Maitres d’œuvre délégués

  • CIRAD
  • Tropenbos
  • Ilexa Bois

Pour d'amples informations, bien vouloir contacter g.lescuyer@cgiar.org