À propos

États membres

Plan de convergence

Projets

Documents

Actualités

10ème session ordinaire du CM

Commission des Forêts d’Afrique Centrale
Une dimension régionale pour la conservation, la gestion durable et concertée des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale

Burundi    cameroun   Congo   Gabon   Guinée Equatoriale   Centraenique   Congo démocratique   Rwanda   Sao Tomé et Principe   Tchad

Cherchez notre site

Le Gabon et la République du Congo et les représentants de 74 autres pays de toutes les régions ont approuvé la promesse "Leaders Pledge for Nature". Ce faisant, ces dirigeants envoient un signal uni pour renforcer l'ambition mondiale et encourager d'autres pays à faire correspondre leur ambition collective pour la nature, le climat et les hommes à l'ampleur de la crise actuelle. L’appel est lancé aux autres pays d’Afrique centrale de suivre leurs exemples...

 

Le Sommet avait pour thème « L’urgence d’agir sur la biodiversité pour le développement durable », dans le but de souligner qu’il est urgent de prendre des mesures aux niveaux les plus élevés pour soutenir le CMB post-2020, car celui-ci participe du Programme de développement durable à l’horizon 2030 (Programme 2030) et contribue à mettre la communauté internationale en conditions d’atteindre la Vision 2050 pour la biodiversité, « Vivre en harmonie avec la nature ».

Le segment d’ouverture prévoyait une « discussion au coin du feu » entre les directeurs du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), du Programme des Nations Unies sur l’environnement (PNUE), de la CDB et de la Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES). Ces dirigeants ont parlé de la biodiversité comme d’un « amortisseur de chocs » et ont martelé que l’époque où l’on « polluait pour s’enrichir » est désormais révolue.

La session plénière, qui a accueilli les déclarations de 48 Ministres et Chefs d’État et de gouvernement, a suivi les discours de son Altesse Royale Charles, le Prince de Galles, et d’un représentant de la jeunesse.

Deux Dialogues des leaders se sont déroulés dans l’après-midi, portant respectivement sur: la lutte contre la perte de biodiversité et l’intégration de la biodiversité pour un développement durable; et tirer parti de la science, de la technologie et de l’innovation, du renforcement des capacités, de l’accès et du partage des avantages, du financement et des partenariats en faveur de la biodiversité.

Au cours du premier Dialogue, présidé par la Chancelière allemande Angela Merkel et par Imran Khan, Premier ministre du Pakistan, 15 Ministres et Chefs d’État et de gouvernement ont prononcé des discours au nom de leurs pays ou groupes, et les dirigeants de 5 organisations internationales sont également intervenus.

Le second Dialogue été présidé par Ralph Everard Gonsalves, Premier ministre de Saint-Vincent-et-les-Grenadines, et par Isabella Lövin, Première ministre adjointe et Ministre du développement international de la Suède. 13 Ministres et Chefs d’État et de gouvernement s’y sont exprimés au nom de leurs pays et groupes, ainsi que six représentants d’organisations internationales et de parties prenantes.

En savoir plus...

Pour d'amples informations, bien vouloir télécharger le rapport du sommet ci-dessous: