À propos

États membres

Plan de convergence

Projets

Documents

Actualités

Evénements internationaux

Commission des Forêts d’Afrique Centrale
Une dimension régionale pour la conservation, la gestion durable et concertée des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale

Angola   Burundi   cameroun   Congo   Gabon   Guinée Equatoriale   Centraenique   Congo démocratique   Rwanda   Sao Tomé et Principe   Tchad

Cherchez notre site

Le document a été adopté par les Ministres de l’espace COMIFAC lors du dernier conseil ordinaire et ces derniers ont invité le Secrétariat Exécutif à le diffuser.

 

Les pays membres de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) regorgent une biodiversité exceptionnelle qui constitue un potentiel inestimable pour le développement socio-économique de l’Afrique centrale. Conscient de leurs importances, les pays de l’espace COMIFAC se sont engagés sur la voie de la gestion durable de leurs écosystèmes en ratifiant ou adhérant à plusieurs Accords Multilatéraux sur l’Environnement. En vue d’atteindre les objectifs de conservation et de gestion durable énoncés dans ces instruments internationaux, un plan d’actions appelé communément Plan de convergence a été adopté par les Chefs d’Etat d’Afrique centrale en février 2005 à Brazzaville. Il a été révisé en 2014 afin d’intégrer les nouvelles thématiques émergentes.

Dans le cadre de la mise en œuvre de ce plan, des avancées certaines ont été enregistrées depuis quelques années. C’est le cas de la création et la gestion des aires protégées y compris les complexes d’aires protégées transfrontalières (APT). Ces aires protégées forestières jouent un rôle important de conservation de la biodiversité et aident les espèces animales et des êtres humains à s’adapter aux changements climatiques.

En ce qui concerne leur gestion, on note quatre modèles :

  • Gestion en régie, au travers d’une direction du Ministère en charge de la conservation de la nature dans ses attributions;
  • Gestion par une Agence (organe technique spécialisé du Ministère de tutelle avec une certaine autonomie administrative et financière) ;
  • Gestion en Partenariat Public Privé;
  • Gestion communautaire.

Concernant le 3ème modèle, la COMIFAC et le RAPAC ont organisé des sessions de formation au profit des administrations et agences en charge de la gestion des Aires Protégées en Afrique Centrale. Au terme de ces formations, les participants avaient formulé une recommandation qui exprimait un grand besoin de disposer d’un guide sous régional des bonnes pratiques pour promouvoir les Partenariats Public-Privé comme mode de gestion applicable aux aires protégées (AP). Pour donner suite à cette recommandation, le Secrétariat Exécutif de COMIFAC en collaboration avec le RAPAC et avec l’appui de GIZ a élaboré ce guide qui a été validé au cours d’un atelier du Sous-Groupe de Travail[1] sur les Aires Protégées et la Faune Sauvage de la COMIFAC.

Le guide a pour objectifs de:

  • synthétiser et de vulgariser les principes de base de la gestion des projets en mode PPP en général à l’attention des potentiels utilisateurs en général, et des cadres des institutions nationales en charge des Aires Protégées en particulier;
  • synthétiser et assurer le partage des expériences et des meilleures pratiques qui découlent des leçons apprises ;
  • fournir les informations et orientations de base de référence aux décideurs et aux experts des institutions nationales en charges des aires protégées qui souhaitent adopter les PPP comme mode de gestion pour s’engager en connaissance de cause ;
  • connaître les étapes à suivre dans le processus de développement d’un projet en mode PPP ;
  • mieux apprécier le contexte, la pertinence et l’opportunité d’adopter le mode et le type de PPP approprié en fonction de la catégorie et des caractéristiques intrinsèques à l’aire protégée visée ; car il convient de souligner que le mode de gestion en PPP n’est certainement pas applicable à toutes les aires protégées.

D’une cinquantaine de pages et divisé en quatre chapitres, ce guide peut être utilisé par les décideurs des institutions nationales en charge des aires protégées au niveau national, en vue de la prise de décisions relatives à la gestion en mode PPP à une aire protégée et de préparer le dossier d’appel d’offre y relatif, ou d’apprécier une proposition spontanée soumise par un partenaire privé particulièrement intéressé par une aire protégée précise. Dans ces cas, le guide permet d’identifier les aspects à analyser et à prendre en compte dans la prise de décision finale.

Il peut être utilisé par les gestionnaires des aires protégées sur le terrain, pour mieux comprendre, participer aux négociations, interpréter et appliquer les contrats PPP dans la phase de leur mise en œuvre.

Enfin, le guide peut être utilisé par les représentants des différentes parties prenantes, pour mieux apprécier la pertinence et les opportunités qu’offrent les partenariats public-privé pour garantir le financement durable et le fonctionnement régulier des aires protégées qui adoptent ce mode de gestion, ainsi que leur positionnement et leur rôle.