À propos

États membres

Plan de convergence

Projets

Documents

Actualités

10ème session ordinaire du CM

Commission des Forêts d’Afrique Centrale
Une dimension régionale pour la conservation, la gestion durable et concertée des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale

Burundi    cameroun   Congo   Gabon   Guinée Equatoriale   Centraenique   Congo démocratique   Rwanda   Sao Tomé et Principe   Tchad

Cherchez notre site

N’Djamena - Tchad, 19 - 21 août 2019 - Le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC avec l’appui technique et financier du projet régional GIZ appui à la COMIFAC a organisé l’atelier de concertation sur la mise en œuvre des initiatives pilotes du complexe binational Sena Oura Bouba Ndjidda (BSB Yamoussa) d’appui du Projet Régional GIZ d’Appui à la COMIFAC en faveur des populations autochtones et locales d’Afrique centrale à l’hôtel la Tchadienne.

 

Y ont pris part : les représentants des administrations en charge de l’Environnement de l’Eau et de la Pêche, des Forêts et de la Faune du Cameroun et du Tchad; les représentants du Secrétariat exécutif de la COMIFAC ; les représentants des populations autochtones et communautés locales du Cameroun et du Tchad ; les chefs de cantons; les Coordonnateurs nationaux de la COMIFAC du Tchad et du Cameroun; les parlementaires, les Points focaux CDB du Cameroun et du Tchad; les Points focaux CDB et APA du Cameroun; les représentants de la CEFDHAC et des réseaux suivants: REPALEAC, REJEFAC, REFADD, REPAR ; les représentants de WCS, de l’UICN, de l’UNESCO et des médias.

La rencontre avait pour objectif de présenter les Initiatives pilotes (IP) validées par la COMIFAC et le REPALEAC, et d’échanger sur leurs modalités de mise en œuvre.

Au titre des objectifs spécifiques, l’atelier a constitué pour les participants un moyen concret de : Introduire les participants aux concepts liés aux savoirs traditionnels, CLIP ; Présenter les initiatives pilotes validées ; Echanger sur le cahier de charge des IP ; Mettre en place une structure de gouvernance au niveau national ; Clarifier les rôles des membres de la structure de gouvernance au niveau régional ; Valider les critères de choix des acteurs au niveau local ; Définir les mécanismes de mise en œuvre des activités des IP au niveau local ; Définir les résultats à atteindre à court terme et moyen termes ; Mettre en place un mécanisme de suivi des initiatives pilotes au niveau national.

Les principales articulations de cet atelier ont reposé sur les activités suivantes : la cérémonie d’ouverture officielle, les exposés thématiques, les travaux en groupes, la cérémonie de clôture.

Quatre interventions ont marqué la cérémonie d’ouverture officielle de l’atelier. Tout d’abord, le mot introductif de Monsieur Valery Tchuante, expert suivi-évaluation au Secrétariat Exécutif de la COMIFAC et représentant le Secrétaire Exécutif. Il a profité de cette tribune pour remercier les autorités tchadiennes pour avoir accepté d’abriter cette importante rencontre et pour les facilités offertes en vue de son organisation. Poursuivant son propos, il a relevé les progrès enregistrés dans le cadre de la mise en œuvre du Plan de Convergence de la COMIFAC, notamment en matière de conservation de la biodiversité, à travers la création de plusieurs aires protégées et surtout des complexes d’aires protégées transfrontalières matérialisés par les Accords de coopération. Il a mentionné que malgré ces efforts importants consentis par les Etats de la sous-région en matière de conservation de la biodiversité, les systèmes de gestion de ces aires demeurent peu efficaces en Afrique Centrale. Aussi, a-t-il insisté sur la nécessité de développer une approche participative dans la gestion durable des écosystèmes forestiers dans le souci d’œuvrer en faveur de la lutte contre la pauvreté. Pour conclure, M. Tchuante a exhorté les participants à une participation active afin d’atteindre les objectifs fixés et à une formulation des recommandations pertinentes pour garantir le succès des initiatives pilotes pour lesquelles les pays de la sous-région et la COMIFAC portent de nombreuses attentes.

Monsieur Sidy Sarre, Chef d’antenne du Projet GIZ BSB Yamoussa à Pala et intérimaire du Chef de ce Projet, en sa qualité de représentant du Directeur du Programme gestion durable des forêts dans le bassin du Congo de la GIZ, a relevé que la gestion participative pour une conservation durable reste un défi, au regard de la sous-estimation des droits des populations autochtones et communautés locales d'utiliser et tirer profit des ressources issues des forêts. Il a entre autres rappelé les enjeux de la prise en compte des populations autochtones et communautés locales dans la gestion durable des aires protégées, félicité l’engagement du REPALEAC, insisté sur l’intérêt à valoriser le savoir-faire local et réitéré l’engagement de la Coopération allemande à travers le Projet régional GIZ d’appui à la COMIFAC, à œuvrer pour une meilleure implication de ces populations pour une conservation efficace et durable.

Monsieur Joseph Itongwa, Coordonnateur sous-régional du REPALEAC, a quant à lui souligné que cet atelier rentre dans l’opérationnalisation du cadre strategique du REPALEAC dont l’axe 2 porte sur la participation des Populations autochtones et des Communautés Locales aux decisions touchant à l’accès et à la gestion durable des terres, forêts et des ressources naturelles au niveau local, national et international. Il n’a pas manqué d’apprécier le partenariat avec la GIZ en ces termes "Je remercie la GIZ qui a appuyé le REPALEAC dans l’élaboration de son cadre strategique et qui continue de nous soutenir dans sa mise en oeuvre"

La dernière intervention est revenue à Madame Sadie Ousmane Daba, Directeur Général Adjoint au Ministère de l’Environnement de l’Eau et de la Pêche . Elle a souligné que l’atelier organisé par la COMIFAC et la GIZ démontre " l’intérêt que le Gouvernement Tchadien accorde à la protection et à la gestion durable des ressources naturelles ainsi qu’à la recherche des strategies de renforcement de la resilience comme facteur destructeur de ces ressources naturelles”. Mme Sadie a remercié la GIZpour ses appuis multiformes apportés au Ministère de l’Environnement, de l’Eau et de la Pêche ainsi qu’à la Coordination Nationale COMIFAC.

L’atelier s’est poursuivi par des exposés thématiques sur les Inititiatives pilotes 1 et 2, suivis des travaux de groupes.

A l’issue des travaux, des recommandations ont été faites à l’endroit du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC, du RIFFEAC et du projet GIZ d’appui à la COMIFAC;

Les mots de fin sont revenus d’abord à l’honorable Keda Daba du REPAR qui a remercié les participants pour leur participation active aux travaux, puis à Monsieur Valery Tchuanté qui a félicité les participants pour les résultats atteints lors de cet l’atelier.

Pour d’amples informations, bien vouloir télécharger le communiqué final de l’atelier et /ou contacter bernadette.wandja@giz.de

Communiqué final atelier de concertation sur la mise en œuvre des initiatives pilotes du complexe binational Sena Oura Bouba Ndjidda (BSB Yamoussa) d’appui du Projet Régional GIZ d’Appui à la COMIFAC en faveur des populations autochtones et locales d’Afrique centrale

Louisette Sylvie Yebel-Founga

Experte communication COMIFAC

louisetteyebel@comifac.org

 

 

Contact

BP: 20818 Yaoundé Cameroun

Tél: +237 222 21 35 12/677 42 42 94
Fax: +237 222 21 35 12
Courriel: comifac@comifac.org
Horaires: 8h à 16h du lundi à vendredi

Nous écrire

Liens utiles