À propos

États membres

Plan de convergence

Projets

Documents

Actualités

Evénements internationaux

Commission des Forêts d’Afrique Centrale
Une dimension régionale pour la conservation, la gestion durable et concertée des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale

Angola   Burundi   cameroun   Congo   Gabon   Guinée Equatoriale   Centraenique   Congo démocratique   Rwanda   Sao Tomé et Principe   Tchad

Cherchez notre site

Douala, Cameroun, 22 juillet 2021- L’atelier sous-régional de renforcement des capacités des membres du REFADD sur le concept one health (santé humaine, santé animale, santé environnementale) a pris fin ce jour après 4 jours d'intenses travaux.

 

La rencontre avait pour objectif de renforcer les capacités des membres du REFADD sur le concept « One Health » et son application dans les secteurs de l’agriculture, la conservation et la protection de la biodiversité, sous le prisme du Genre.

De façon spécifique, Il s’agissait de : (i) Renforcer les connaissances des membres du REFADD sur l’approche « One Health» (concepts et modèles) ; (ii)Comprendre les corrélations entre la biodiversité et la santé (iii) Renforcer la collaboration intersectorielle à travers une meilleure connaissance des mandats et responsabilité pour l'égalité des sexes et de la santé durable des humains, des animaux et de leurs écosystèmes communs ; (iv) Fournir aux acteurs les connaissances, les compétences et les attitudes nécessaires pour la mise en place d’équipes interdisciplinaires et transdisciplinaires afin d’aborder les problèmes de santé, genre et environnement.

Le Secrétaire Exécutif de la COMIFAC Hervé Maidou a lors de la cérémonie d'ouverture rappelé l'urgence d'outiller et d'impliquer plus de femmes dans les strategies de riposte.

Le REFADD en tant qu'organisation spécialisée du CEFDHAC responsable de l'autonomisation des femmes et de l'intégration du genre a un rôle vital à jouer dans l'éducation et la sensibilisation des femmes sur le Concept One Health, mais aussi sur les risques sanitaires liés au commerce et à la consommation d'espèces sauvages. La plupart des femmes rurales possèdent des restaurants qui ont comme menu principal de la viande de brousse. Les femmes sont également connues pour être activement impliquées dans le commerce de la viande de brousse. Les commerçantes de viande de brousse, communément appelées buyam-sellams, sont un groupe cible de la chaîne de valeur de la viande de brousse. Ils devraient être sensibilisés aux risques pour les santés liées aux maladies liées à la faune telles qu’Ebola.

A propos du concept « One health»

Le concept «Une seule santé» a été introduit au début des années 2000, synthétisant en quelques mots, une notion connue depuis plus d’un siècle, à savoir que la santé humaine et la santé animale sont interdépendantes et liées à la santé des écosystèmes dans lesquels elles coexistent.

L’Organisation Mondiale de la Santé Animale (OIE ) envisage et met en œuvre ce concept comme une approche collaborative globale pour appréhender dans leur ensemble les risques pour la santé humaine, animale – qu’elle concerne les animaux domestiques ou sauvages –  et des écosystèmes.

Elle met à profit non seulement les normes intergouvernementales qu’elle publie et l’information mondiale sur la santé animale qu’elle recueille, mais également son réseau d’experts internationaux et ses programmes de renforcement des Services vétérinaires nationaux. En outre, l’OIE collabore de manière synergique avec plus de 70 autres organisations internationales, notamment celles qui jouent un rôle clé à l’interface homme-animal-écosystèmes.

L'organisation de l'atelier est rendue possible grâce à l'appui technique et financier du projet régional GIZ d'appui à la COMIFAC

Bien vouloir télécharger le communiqué final de l'atelier

http://www.refadd.net/communique-final-de-latelier-de-renforcement-des-capacites-des-membres-du-reseau-femmes-africaines-pour-le-developpement-durable-refadd-sur-lapproche-une-seule-sante-ou-one/