À propos

États membres

Plan de convergence

Projets

Documents

Actualités

10ème session ordinaire du CM

Commission des Forêts d’Afrique Centrale
Une dimension régionale pour la conservation, la gestion durable et concertée des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale

Burundi    cameroun   Congo   Gabon   Guinée Equatoriale   Centraenique   Congo démocratique   Rwanda   Sao Tomé et Principe   Tchad

Cherchez notre site

Les objectifs de développement durable constituent le plan directeur mondial pour parvenir à un avenir meilleur et plus durable pour tous. Ils abordent les défis mondiaux auxquels nous sommes confrontés, liés notamment à la pauvreté, aux inégalités, aux changements climatiques, à la dégradation de l'environnement, à la paix et à la justice. Ces 17 objectifs sont tous interconnectés. Il est important qu'ils soient tous atteints d'ici 2030 pour ne pas faire de laissés-pour-compte.

 

Cinq ans après le début de cette ambitieuse entreprise, la Décennie d'action pour atteindre les objectifs de développement durable marque un engagement renouvelé de la communauté internationale à accélérer les mesures visant à atteindre les objectifs mondiaux.

La Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) contribue à la Décennie de diverses manières :

Le suivi de la mise en œuvre des axes du plan de convergence2

La Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) est dotée d’un Plan de convergence sous-régional qui est le cadre de référence et de coordination de toutes les interventions en matière de conservation et de gestion durable des écosystèmes forestiers en Afrique Centrale. Il contribue également au renforcement des actions engagées par les Etats membres de la COMIFAC et les autres acteurs de développement. La première édition dudit Plan de convergence (2005-2014) a été adoptée en février 2005 à Brazzaville au Congo au cours du deuxième Sommet des Chefs d’Etat d’Afrique Centrale sur les forêts. Pour garantir le succès de sa mise en œuvre, ledit Plan a fait l’objet d’une planification opérationnelle triennale suivant les phases 2006-2008 et 2009-2011. 

S’agissant de la deuxième édition de ce Plan de convergence pour la période décennale 2015-2025, il a été élaboré en Juillet 2014 suite à un processus de révision qui a abouti à sa validation en juillet 2014 par les Ministres de la COMIFAC. Doté d’une vision et d’un but, le Plan de convergence 2 comporte un cadre stratégique décliné en six (6) axes prioritaires d’intervention et trois (3) axes transversaux.

Axes prioritaires d’intervention :

  • Harmonisation des politiques forestières et environnementales;
  • Gestion et valorisation durable des ressources forestières; (iii)
  • Conservation et utilisation durable de la diversité biologique;
  • Lutte contre les effets du changement climatique et la désertification;
  • Développement socio-économique et participation multi-acteurs ;
  • Financements durables.

Axes transversaux :

  • Formation et renforcement des capacités ;
  • Recherche-développement
  • Communication, sensibilisation, information et éducation.

Du fait de son arrimage aux Conventions, Traités et Accords internationaux, régionaux et sous-régionaux auxquels les pays de l’espace COMIFAC ont adhérés, la mise en œuvre de ce Plan de convergence 2 doit respecter des valeurs fondamentales énoncées dans la Déclaration de Yaoundé adoptée en mars 1999 par les Chefs d’Etat de la sous-région lors de leur premier Sommet sur les Forêts. Il s’agit (i) du respect des droits de l’homme et des droits des peuples autochtones, (ii) de la prise en compte du genre, (iii) de la coopération, le partenariat et la solidarité et (iv) de la bonne gouvernance.

Avancées en matière de gestion durable des forêts

Depuis la mise en œuvre du Plan de Convergence en 2015, plusieurs acquis ont été relevés :

  • En matière de GDF
  • Signature et ratification des conventions internationales majeures sur l’environnement
  • Reformes des politiques et législations forestières et environnementales
  • Allocation et classement de 46% de la superficie de forêt dense humide en concessions forestières et aires protégées
  • Mise sous aménagement de 22% de la superficie des forêts de production du Bassin du Congo (30 millions ha de concessions avec des plans d’aménagement)
  • Certification des concessions forestières : Environ 6,3 millions d’hectares de forêts certifiées dont environ 5 millions ha FSC
  • Promotion bonne gouvernance forestière: observateurs indépendants contrôle forestier, signature des APV/FLEGT
  • Diminution du taux de déforestation et de dégradation (0,17% entre 2000-2005)
  • Création d’un Observatoire des Forêts d’Afrique Centrale
  • En matière de conservation biodiversité
  • Création et gestion complexes d’aires protégées transfrontalières (TNS, TRIDOM, Lac Télé-Lac Tumba, BSB Yamoussa, Mayumba-Conckouati)
  • Création nouvelles Aires Protégées au niveau national: environ 50 millions ha d’aires protégées, soit 9,5% de la superficie totale
  • Elaboration des stratégies sous-régionales et nationales d’accès et partage des avantages (APA)

3) En matière de lutte contre la pauvreté

  • Rétrocession d’un pourcentage de taxes forestières aux collectivités locales et communautés
  • Développement de la foresterie communautaire et communale
  • Promotion des Produits Forestiers Non Ligneux (PFNL)
  • Construction des infrastructures et équipements au profit des communautés (Centres écologiques, Antennes multifonctionnelles, forages d’eau, salles de classe, etc.)

4) En matière de renforcement de capacités et harmonisation

  • Création et animation de groupes de travail thématiques : Groupe de Travail Biodiversité en Afrique Centrale(GTBAC), Groupe de Travail de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (GTCCC), Groupe de Travail de la Convention des Nations Unies pour la Lutte Contre la Désertification (GTCCD), Groupe de Travail sur la Gouvernance Forestière(GTGF) – outils de suivi de la mise en œuvre des conventions de Rio et autres conventions pertinentes
  • Adoption et internalisation au niveau national des instruments juridiques, politiques et techniques d’orientation pour la GDF (Directives, Accords, etc.)
  • Elaboration des rapports périodiques sur l’Etat des Forêts
  • Développement de positions communes lors des dialogues internationaux
  • Renforcement des capacités des institutions de formation (RIFFEAC)

5) En matière de financements

  • Création de fonds forestiers /environnementaux nationaux
  • Création d’un fonds fiduciaire (TNS)
  • Mise en place du Fonds forestier du bassin du Congo

6) En matière de lutte contre le changement climatique

  • Elaboration d’équations allométriques pour l’estimation des stocks de carbone dans les différents types de forêts du bassin du Congo

 

Défis et perspectives

Les défis et perspectives se mesurent sur trois dimensions

  • Dimension régionale
  • Appropriation du Plan de Convergence au niveau national et accroissement de la contribution des forêts à l’économie nationale
  • Maintien de l’intégrité des écosystèmes: gestion durable et concertée des aires protégées, lutte contre le braconnage, …
  • Promotion de la gestion intégrée des ressources naturelles: développement concerté de plan d’affectation des terres.
  • Prise en compte suffisante des spécificités des pays d’Afrique Centrale à faible couvert forestier
  • Dimension internationale
  • Contribution du Plan de convergence à la mise en œuvre des instruments internationaux:
  • du Plan stratégique 2017-2030 et au suivi des ODD relatifs aux Forêts
  • Objectifs d’Aichi
  • Mobilisation des financements internationaux pour la conservation (Fonds verts, etc.) et développement des partenariats pour la mise en œuvre du Plan de Convergence
  • Prise en compte des intérêts de la sous-région dans les décisions
  • Dimension nationale
  • Accroître la contribution des forêts à l’économie nationale: transformation poussée de bois, lutte contre l’exploitation illégale,
  • Assurer le maintien de l’intégrité des écosystèmes: gestion des aires protégées, lutte contre le braconnage, …
  • Promouvoir la gestion intégrée des ressources naturelles: développement concerté de plan d’affectation des terres
  • Maitriser les enjeux nouveaux: REDD+, APA, Genre, …
  • Vulgarisation du Plan de convergence
  • Reformes des politiques forestières et environnementales