À propos

États membres

Plan de convergence

Projets

Documents

Actualités

10ème session ordinaire du CM

Commission des Forêts d’Afrique Centrale
Une dimension régionale pour la conservation, la gestion durable et concertée des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale

Burundi    cameroun   Congo   Gabon   Guinée Equatoriale   Centraenique   Congo démocratique   Rwanda   Sao Tomé et Principe   Tchad

Cherchez notre site

Yaoundé, Cameroun, 20 novembre 2019- Le Secrétaire Exécutif de la COMIFAC M. Raymond Ndomba Ngoye a accordé une audience au facilitateur du Partenariat pour le Bassin du Congo (PFBC) le Ministre François -Xavier de Donnea qui pour la circonstance était accompagné du Facilitateur Délégué M. Maxime Nzita et du Chargé des communications M. Dany Pokem.

 Dans son mot introductif, le Secrétaire Exécutif de la COMIFAC a remercié le Facilitateur pour son Engagement, l’énergie investie en faveur du Bassin du Congo et du PFBC, le partenariat demeure dynamique.   Le Facilitateur a de même remercié la COMIFAC de sa collaboration au cours de sa Facilitation. Il a souligné son vœu de voir la COMIFAC devenir Co-Facilitateur du PFBC avec l’appui des partenaires du PFBC. Toutefois, il releva que ce sera à la prochaine Facilitation de poursuivre ces discussions, notamment les modalités de mise en œuvre.

Ensuite, le Facilitateur a expliqué la raison pour laquelle, au cours de son mandat, la Facilitation du PFBC n’a organisé qu’une réunion des parties.  Il a souligné l’importance de l’économie d’une réunion des parties du PFBC en rappelant qu’elle permet à la Facilitation de concentrer ses efforts sur les thématiques urgentes pour la région, notamment l’organisation de la conférence internationale des ministres de N’Djaména et la réunion de suivi de Douala.   Le Facilitateur a souligné sa disponibilité à mettre son expertise au service de la prochaine Facilitation du PFBC, en précisant que ce sera à son successeur de définir les priorités.  En outre, le Facilitateur a de son point de vue relevé trois axes stratégiques qu’il recommanderait à la prochaine Facilitation du PFBC à savoir :

  • Promouvoir la gestion durable/gouvernance des forêts plus spécifiquement la nécessité de poursuivre le dialogue avec la Chine .
  • L’appui aux populations locales et riveraines des aires protégées et forêts. Mettre L’accent sur les projets qui profitent aux populations forestières.
  • La Thématique de la transhumance et la circulation des bandes armées entre le sahel et le nord de l’Afrique équatoriale.

Le Facilitateur a informé le Secrétaire Exécutif de la COMIFAC de sa dernière mission à réserve naturelle de Shinko et dans le parc national de la Garamba. Il a relevé l’importance des accords transfrontaliers entre les pays pour adresser les grandes menaces.  C’est dans ce contexte que le Facilitateur et le Secrétaire Exécutif ont échangé sur les protocoles spécifiques signés du BSB et la Tripartite entre la RCA, Cameroun et Tchad. Ils ont souligné le pas important vers des MoU au niveau opérationnel par exemple des droits de poursuites, des brigades mixtes, le renseignement/partage d’information, etc. La date du 18 décembre servira de cadre pour abriter le CBSA et le CTSA.

Le SE COMIFAC a informé le Facilitateur de la signature imminente de l’accord de coopération entre l’Allemagne et la COMIFAC.  Il a de même informé de la tenue récente du Conseil d’administration du FTNS. Le SE COMIFAC a rappelé au Facilitateur la tenue à Douala d’un atelier sur la finance qui regroupera l’ensemble des points focaux des mécanismes financiers et les directeurs des Fonds forestiers et environnementaux dans l’optique de lancer une task Force finance pour l’Afrique centrale.

Le SE COMIFAC a relevé trois chantiers pour lesquels lui et son équipe sont engagés à savoir :

  • Chantier 1 : Financement de la COMIFAC.
  • Chantier 2 : Plan D’Opérationnalisation du Plan de Convergence de la COMIFAC
  • Chantier 3 Troisième Sommet des Chefs d’État de la COMIFAC

Poursuivant dans les échanges, le Facilitateur et le secrétaire Exécutif de la COMIFAC ont échangé sur les résultats des réunions préparatoires de la réunion des experts de suivi de la conférence de N’Djaména. Ils ont recommandé que les documents issus de ces réunions soient envoyés dans les pays pour commentaires avant la réunion des experts de Douala, soulignant de ce fait, l’exigence de l’appropriation du processus par les pays.

Le SE COMIFAC a été briefé sur l’état de préparation de la journée de la société civile (OSC) du PFBC du 18 décembre.  Un accent a été accordé en ce qui concerne les OSC sur les outils de lancement d’alerte, les outils de suivi des thématiques au niveau national et régional. Un encrage entre les travaux préparatoire de la journée des OSC et la réunion des experts a été discuté. Les participants OSC ayant travaillé sur le groupe restreint de la transhumance seront invités à Douala. En tout, une dizaine d’OSC y participeront.

En ce qui concerne la réunion des experts de Douala. Le Portage institutionnel et organisationnel du cadre logique programmatique a été discuté. Les quatre organisations régionales impliquées se coordonneront pour le portage du programme. La COMIFAC ayant déjà l’expérience d’un MOU avec le CILSS pourrait de même envisager un MOU avec IGAD, sur ce programme.  L'encrage institutionnel et organisationnel du processus de N’Djaména notamment de la Déclaration et du cadre Programmatique au paysage institutionnel régional est indispensable et doit être bien clarifié.

Dr Dany  Pokem
Coordonnateur technique
dany.pokem@pfbc-cbfp.org

 

 

Contact

BP: 20818 Yaoundé Cameroun

Tél: +237 222 21 35 12/677 42 42 94
Fax: +237 222 21 35 12
Courriel: comifac@comifac.org
Horaires: 8h à 16h du lundi à vendredi

Nous écrire

Liens utiles