À propos

États membres

Plan de convergence

Projets

Documents

Actualités

10ème session ordinaire du CM

Commission des Forêts d’Afrique Centrale
Une dimension régionale pour la conservation, la gestion durable et concertée des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale

Burundi    cameroun   Congo   Gabon   Guinée Equatoriale   Centraenique   Congo démocratique   Rwanda   Sao Tomé et Principe   Tchad

Cherchez notre site

Kinshasa-République Démocratique du Congo, 20-22 novembre 2019

C’est par un plébiscite que les Professeurs Antoine Mvondo Ze et Claude Kachaka Sudi Kaiko ont été réélus et installés pour un nouveau mandat  respectivement au poste de Président du Conseil d’Administration et de Coordonnateur régional du RIFFEAC. Par ailleurs, le Professeur Florent Serge Bolevane de la République Centrafricaine a été désigné par le Conseil d’Administration Vice-Président dudit Conseil.

 

Les réunions du Conseil d’Administration (CA) et de l’Assemblée Générale (AG) ordinaire ont regroupé une cinquantaine de participants représentant les Institutions Membres du RIFFEAC (à l’exception du Tchad et du Rwanda excusés), le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC, le projet régional GIZ d’appui à la COMIFAC qui a soutenu techniquement et financièrement leur organisation.

Prolongement de son action

Le Pr Claude Kachaka a fait campagne en plaçant son programme dans le prolongement de l'action de son ancienne mandature. Cette dernière a été marquée par plusieurs réformes pour moderniser le fonctionnement de la plateforme, augmenter de 22 à 26 le nombre d'Institutions Membres;  Signer des protocoles de collaboration avec la COMIFAC, l’AITB, le PFBC et l’Université de Meknès du Maroc signés ; Acquerir un serveur, organiser grâce à la GIZ des voyages d’étude et des cours d’été en Allemagne.

Co-Construire avec les partenaires

Le RIFFEAC souhaiterait se doter d' un siège, obtenir plus de bourses de formation pour les Institutions Membres et faire entendre sa voix dans l'écosystème mondial de formation forestière et environnementale.

Si les résultats de la première mandature méritent d'être salués, les défis des trois prochaines années ne pourront être relevés que si les problèmes que connait le RIFFEAC (retard dans le payement des cotisations par les Institutions Membres,  faible réactivité des IMS pour l’approvisionnement de la banque de données,  manque de financement autonome) sont résolus. D'où l'appel du Professeur Mvondo Ze aux IMs à plus de responsabilité.

Ce dernier n’a pas manqué d’adresser les remerciements du RIFFEAC aux partenaires à l’occurrence la COMIFAC, l’ OIBT, l’AFD et la GIZ pour leurs appuis constants.

Pour mémoire, le Réseau des institutions de formation forestière et environnementale (RIFFEAC)est une plateforme de collaboration de 26 institutions de formation forestière et environnementale d’Afrique centrale réparties dans 9 pays d’Afrique centrale à savoir le Burundi, le Cameroun, le Congo, le Gabon, la Guinéee Equatoriale, la République centrafricaine, la République Démocratique du Congo, le Tchad et le Rwanda.

L’objectif du RIFEAC est de développer les compétences et les structures nécessaires à la gestion conjointe et durable des ressources environnementales et forestières. Créé à Libreville au Gabon, en 2001, le RIFFEAC est devenu en 2006 le partenaire de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) pour la mise en œuvre de l’axe transversal n°1 de son Plan de Convergence « Renforcement des capacités, participation des acteurs, information et formation ».

Les quatres activités de cet axe sont :

  • Harmoniser les programmes d’enseignement relatifs au secteur forêts et environnement dans les établissements de formation de la sous-région
  • Spécialiser les institutions de formation dans les différents domaines de la foresterie (industrie du bois, gestion de la faune, techniques de gestion forestière, foresterie sociale, conservation, environnement, exploitation à faible impact, etc.) ;
  • Renforcer les institutions de formation forestière et environnementale spécialisées pour les rendre plus performantes ;
  • Adopter une stratégie sous régionale en matière de formation professionnelle et continue impliquant toutes les parties prenantes.

Ces objectifs partagés par la COMIFAC et le RIFFEAC renvoient à la modernisation et à l’amélioration de la qualité de la formation forestière et environnementale en Afrique centrale qui est ciblée par le volet 5 du projet GIZ d’appui régional à la COMIFAC. Dans ce processus de modernisation les rencontres de concertation et échanges d’expériences entre experts et acteurs sur des thématiques relatives à l’harmonisation et l’amélioration de l’accès à la formation et de la qualité de la formation dans le domaine de la conservation et gestion durable des écosystèmes forestiers de la sous-région jouent un rôle important.

Pour d’amples informations, bien vouloir contacter claude.kachaka@unikin.ac.cd

 

 

Contact

BP: 20818 Yaoundé Cameroun

Tél: +237 222 21 35 12/677 42 42 94
Fax: +237 222 21 35 12
Courriel: comifac@comifac.org
Horaires: 8h à 16h du lundi à vendredi

Nous écrire

Liens utiles