À propos

États membres

Plan de convergence

Projets

Documents

Actualités

Evénements internationaux

Commission des Forêts d’Afrique Centrale
Une dimension régionale pour la conservation, la gestion durable et concertée des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale

Angola   Burundi   cameroun   Congo   Gabon   Guinée Equatoriale   Centraenique   Congo démocratique   Rwanda   Sao Tomé et Principe   Tchad

Cherchez notre site

Sur invitation de Monsieur Jules Doret NDONGO, Ministre des Forêts et de la Faune du Cameroun, Président en exercice de la Commission des Forêts d'Afrique Centrale (COMIFAC), une session extraordinaire du Conseil des Ministres chargés des Forêts et/ou de l'Environnement des pays membres de la COMIFAC s'est tenue le 20 août 2020 par Visioconférence.

Bien vouloir télécharger le Communiqué Final de la session extraordinaire du conseil des ministres de la Commission des Forêts d’Afrique centrale du 20 août 2020 par Visioconférence.

En République centrafricaine, au cœur d’un pays perpétuellement instable, le dernier havre de vie sauvage est menacé et, avec lui, les éléphants de forêt qui y habitent.

Sur convocation du Président en exercice de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) le Ministre camerounais des forêts et de la faune Monsieur Jules Doret Ndongo, une session extraordinaire des Ministres en charge de l’Environnement et des Forêts des pays membres de la COMIFAC se tiendra par visioconférence le 21 août 2020. Elle sera précédée le 20 août par la réunion des experts. Deux principaux points sont inscrits à l’ordre du jour à savoir, le mandat du personnel statutaire et le recrutement d’Experts permanents de la Catégorique technique du Secrétariat Exécutif.

Sur les 67.466 grands arbres inventoriés à partir de 2012 par le gouvernement gabonais pour mesurer la quantité de carbone stockée, 3.373 stockeraient 50% du carbone forestier, soit 5% de ces plus gros arbres.

L’appel a été lancé par la ministre du Tourisme et de l’Environnement, Arlette Soudan-Nonault, lors de sa communication devant l’assemblée du Conseil économique, social et environnemental, le 6 août dernier.