À propos

États membres

Plan de convergence

Projets

Documents

Actualités

Evénements internationaux

Commission des Forêts d’Afrique Centrale
Une dimension régionale pour la conservation, la gestion durable et concertée des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale

Angola   Burundi   cameroun   Congo   Gabon   Guinée Equatoriale   Centraenique   Congo démocratique   Rwanda   Sao Tomé et Principe   Tchad

Cherchez notre site

La Ministre de l’Economie Forestière, Rosalie MATONDO, a procédé, le 11 octobre 2021 dans l’enceinte du Ministère de l’Economie Forestière, au lancement de la 5ème édition de la foire aux plants en prélude à la célébration de la journée nationale de l’arbre, le 6 novembre. C’était en présence de ses homologues en charge des petites et moyennes entreprises, Jacqueline Lydia MIKOLO, du développement Industriel et de la promotion du secteur privé, Antoine Nicéphore Thomas Fylla Saint-Eudes et de la jeunesse et des Sports, Hugues NGOUELONDELE, des cadres et agents du Ministère de l’Economie Forestière ainsi que de nombreux invités.

Après dix (10) mois de mise en œuvre, le Projet intitulé : « Etat des lieux et tests de terrain pour le déploiement du Système Informatique de Vérification de la Légalité (SIVL) auprès des parties prenantes impliquées dans le Système de Vérification de la Légalité (SVL) » est arrivé à son terme. La présentation des résultats dudit projet a eu lieu, le 6 août 2021, dans la salle de conférences du Ministère de l’Economie Forestière sous le patronage de Pierre TATY, Directeur de Cabinet de la Ministre de l’Economie Forestière en présence de Samuel OSSEBI MBILA, Inspecteur Général des Services de l’Economie Forestière, de Thechel EKOUNGOULOU, Chargé des programmes à l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) et de Régis YEMBE-YEMBE, Chargé de programmes et développement rural à la Délégation de l’Union Européenne.

Dans l’objectif d’amener le secteur forestier congolais à participer de manière substantielle à l’économie nationale, le gouvernement de la République entreprend de nombreuses initiatives. L’étude sur la proposition des réformes et des mesures visant à promouvoir les 2ème et 3ème transformation du bois en République du Congo, confiée au Cabinet d’experts Resources Management Ingenerie (FRMI), traduit cette détermination des pouvoirs publics d’accroitre la contribution du secteur forestier à la formation du Produit Intérieur Brut (PIB).