À propos

États membres

Plan de convergence

Projets

Documents

Actualités

Congrès mondial de la nature de l’UICN

Commission des Forêts d’Afrique Centrale
Une dimension régionale pour la conservation, la gestion durable et concertée des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale

Burundi    cameroun   Congo   Gabon   Guinée Equatoriale   Centraenique   Congo démocratique   Rwanda   Sao Tomé et Principe   Tchad

Cherchez notre site

Berlin, République fédéérale d'Allemagne, 6 septembre 2021- Cet automne, les conférences cruciales des Nations unies sur la biodiversité (UNCBD COP15) et le climat (UNFCCC COP26) auront lieu. Le symposium sur les forêts tropicales sert à attirer l'attention politique sur la conservation des forêts tropicales dans la perspective des deux conférences.

Marseille, France, 5 septembre 2021- Les responsables au plus haut niveau des mécanismes financiers multilatéraux et bilatéraux, le Fonds Mondial pour l'Environnement (GEF), le Fonds Vert Climat (GCF), la France, et l' Union Européenne ont exprimé leur volonté à coordonner leurs actions pour la mobilisation des finacements addéquats pour la preservation du bassin du Congo. C'était au cours de la journée spéciale du bassin du congo organisée à Marseille.

Marseille, France, 05/09/2021

Co-organisée par la COMIFAC, le PFBC, la GIZ , CAFI et l’UICN, dans le cadre de la Journée spéciale du Bassin du Congo au Congrès mondial de la Nature, une session de haut niveau sur le Bassin du Congo, s’est tenue ce 05/09/2021 de 14h30 à 15h15, au SPACE CENTER, HALL 3 des Expositions. Cette session a rassemblé dans un dialogue politique de haut niveau, SE Dr. Aurelie Flore KOUMBA PAMBO, Ambassadrice Adjointe du Gabon, auprès des Nations Unies, représentante des gouvernements des pays de l’Afrique Centrale, l’Honorable Dr Christian Ruck, Facilitateur de la République Fédérale d’Allemagne du PFBC, Dr Claude Gascon, Directeur de l’Unité des Programmes du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM), Mr Yannick GLEMAREC, Directeur Exécutif du Fonds Vert Climat (GCF) et, Mr Aliou FAYE, Directeur Régional du Programme Afrique Centrale et de l’Ouest (PACO) de l’UICN. La session était modérée par Dr. Dany POKEM, Conseiller technique au PFBC.

Depuis quelques années maintenant, l’avenir de la planète se joue au cœur de l’Afrique. Le Bassin du Congo, massif écoforestier de près de 530 millions d’hectares répartis sur six Etats de l’Afrique centrale (Cameroun 11%, République centrafricaine 3,4 %, République démocratique du Congo 54,2%, République du Congo 12, 4%, Guinée Equatoriale 1,3%, Gabon 17, 7 %), deuxième massif forestier mondial derrière l’Amazonie, est en effet devenu le premier puits carbone tropicale du monde, devant l’Amazonie (qui a perdu 46 à 52% de sa capacité d’absorption du fait des émanations de phospore). Ses écosystèmes fo-restiers et zones humides absorbent en effet près de 80 milliards de tonnes de carbone (dont 30 milliards capturés par ses tourbières), soit l’équivalent de près de dix années du total des émissions mondiales et 17 % de la production carbone mondiale.

Marseille, France, 4  septembre 2021- La plus grande organisation non gouvernementale de protection de la nature, l'UICN, a ouvert son Congrès mondial sur des appels à s'attaquer de front aux crises de la biodiversité et du changement climatique pour sauver l'avenir de l'Homme sur la planète.