À propos

États membres

Plan de convergence

Projets

Documents

Actualités

Congrès mondial de la nature de l’UICN

Commission des Forêts d’Afrique Centrale
Une dimension régionale pour la conservation, la gestion durable et concertée des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale

Burundi    cameroun   Congo   Gabon   Guinée Equatoriale   Centraenique   Congo démocratique   Rwanda   Sao Tomé et Principe   Tchad

Cherchez notre site

Co-organisée par la COMIFAC, le PFBC, la GIZ , CAFI et l’UICN, dans le cadre de la Journée spéciale du Bassin du Congo au Congrès mondial de la Nature, une session de haut niveau sur le Bassin du Congo, s’est tenue ce 05/09/2021 de 14h30 à 15h15, au SPACE CENTER, HALL 3 des Expositions. Cette session a rassemblé dans un dialogue politique de haut niveau, SE Dr. Aurelie Flore KOUMBA PAMBO, Ambassadrice Adjointe du Gabon, auprès des Nations Unies, représentante des gouvernements des pays de l’Afrique Centrale, l’Honorable Dr Christian Ruck, Facilitateur de la République Fédérale d’Allemagne du PFBC, Mr Claude Gascon Ph.D, Directeur de l’Unité des Programmes du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM), Mr Yannick GLEMAREC, Directeur Exécutif du Fonds Vert Climat (GCF) et, Mr Aliou FAYE, Directeur Régional du Programme Afrique Centrale et de l’Ouest (PACO) de l’UICN. La session était modérée par Dr. Dany POKEM, Conseiller technique au PFBC.

Marseille, France, 3 septembre 2021 (UICN) - Le Congrès mondial de la nature de l’UICN, le forum environnemental de prise de décisions le plus important et le plus inclusif de la planète, s’ouvre aujourd’hui à Marseille avec une allocution du Président français Emmanuel Macron. La COMIFAC et ses partenaires y sont presents.

Brazzaville, République du Congo, 30 juillet 2021- Les rideaux sont tombés sur l’atelier sous-régional d’accompagnement de la mise en œuvre de la stratégie de communication de la COMIFAC, ses pays membres et partenaires dans le cadre des grands évènements internationaux de 2021. Tous ont affiché leur unité et leur ambition sur le chemin de ces grands rendez-vous.

Cinq (5) jours durant, les membres du RECEIAC, Réseau des Communicateurs pour l’Environnement et l’Information de l’Afrique Centrale, venus de dix pays, ont travaillé d’arrache pied à l’élaboration de la stratégie de communication de la COMIFAC, afin de bien permettre à cette institution  d’être visible lors de ses participations aux prochaines rencontres internationales, notamment au Congrès Mondial pour la Nature de l’UICN qui se tiendra à Marseille, en France en Septembre 2021, à la 26eme Conférence des Parties à la Convention Cadre des Nations-Unies sur le Changement Climatique (COP 26), en Novembre ) à Glasgow, en Ecosse et à la COP15 Biodiversité en Chine 2022.

A l’issue des échanges, les participants ont produit un document stratégique de communication et un plan opérationnel y découlant.Les experts de la communication et de l’information ont par la même occasion formulé certaines recommandations parmi lesquelles, la plus grande implication des bailleurs de fonds, des institutions publiques et privées pour sauver la biodiversité du bassin du Congo. La mise en œuvre immédiate de la stratégie de communication adoptée avec l’implication active des membres du RECEIAC, et la participation des chargés de communication des ministères et membres du RECEIAC à tous les événements de la COMIFAC, etc.

 Le dernier rempart de la planète

Ce plan de communication repose sur les réponses concrètes qu’apportent les forêts du bassin du Congo dans la lutte contre les changements climatiques au niveau planétaire. Le bassin du Congo a pris la place de celui de l’Amazonie, par rapport à son rôle de puits de carbone. De ce fait, il mérite mieux que sa place du dernier rempart de la planète lui soit reconnue et que des compenssassions à la hauteur de ce qu’il donne lui soient payées non pas comme un don, mais plutôt comme un droit. Voilà la position qui va prévaloir lors de ces différents grands sommets qui se tiendront en 2021, à savoir, le Sommet mondial pour la Nature, la COP15 sur la Biodiversité et la COP26 sur le Climat.

Notons par ailleurs que cet atelier sous régional a été organisé avec le soutien financier de la coopération allemande (GIZ

Dans son mot de clôture, le Secrétaire executif adjoint de la COMIFAC Chouaibou Nchoutpouen a remercié les participants pour la qualité du travail produit. Il a par ailleurs réaffirmé le soutien de la COMIFAC au RECEIAC notamment pour l'élaboration en octobre prochain de son plan de travail biannuel 2021-2023.

Quant à Madame Arlette SOUDAN-NONAULT,  Ministre de l’Environnement, du Développement Durable du Bassin au Congo de la République du Congo, Directrice Technique de la CCBC, Commission Climat du Bassin du Congo, elle a pris l’engagement de transmettre aux autorités des pays de l’espace de la COMIFAC les résultats des délibérations retenues ici, et en particulier le Mémorandum d’Entente entre le RECEIAC et la COMIFAC.

A  lire aussi:

https://comifac.org/actualites/nouvelles/climat-100-milliards-de-dollars-pour-l-afrique-le-financement-problematique-des-contributeurs-carbone

https://www.tourisme-environnement.gouv.cg/problematique-bassin-congo-loperationnalisation-fonds-bleu-seront-integrees-strategie-de-communication-de-comifac/

https://comifac.org/actualites/nouvelles/la-comifac-peaufine-sa-strategie-de-communication-pour-les-grands-evenements-internationaux-2021

https://comifac.org/actualites/nouvelles/la-comifac-en-marche-vers-les-grands-evenements-internationaux

Douala (Cameroun) , 21 août 2021- L’atelier sous-régional multisectoriel sur l’approche « Une Seule Santé » en vue de faire efficacement face aux maladies émergentes, ré-émergentes et les zoonoses, organisé par la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC), avec l’appui de la coopération allemande à travers le projet GIZ d’appui à la COMIFAC a pris fin ce jour su rune note de satisfaction générale.

Douala, République du Cameroun, 19 août 2021- l’atelier sous-régional multisectoriel sur l’approche « une seule sante » en vue de faire efficacement face aux maladies émergentes, réémergences et les zoonoses a démarré ce jour à l'hôtel Akwa palace.